Sport : les blessures sportives au féminin
Sommaire

Déterminisme des genres

Cette étude confirme donc une spécificité des traumatismes selon le sexe. En revanche, elle contredit totalement l'idée selon laquelle les femmes seraient plus fragiles. Au contraire ! Dans la proportion d'athlètes blessés, les hommes l'emportaient d'une courte tête (54,3% contre 45,7%) toute chose étant par ailleurs égale. Cette conclusion a surpris beaucoup de monde et notamment les auteurs de ce travail qui ont dû renoncer du même coup à leur projet d'agrémenter leur texte de quelques conseils spécifiques adressés aux sportives pour conclure sobrement qu'il n'existait aucune différence entre les sexes.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Comparing Sports Injuries in Men and Women, Int J. Sports Med. 2001; 22 :420-3.