Spasmophilie : les principaux symptômes d'une crise

© Istock
La spasmophilie n’est pas aisée à définir et se réfère davantage à un ensemble de symptômes qu’à une maladie reconnue et classée. Déficit en magnésium et en calcium ou anxiété forte peuvent favoriser sa survenue. Quels sont les symptômes des crises de spasmophilie ?
Publicité

Les symptômes de la spasmophilie

La spasmophilie survient par crises, aussi appelées crises de tétanie. Les symptômes sont :

- Respiratoires : difficulté à respirer, accélération du rythme cardiaque, gorge nouée, peine à déglutir.

- Musculaires : une tétanie est observée dans les bras, avec des fourmillements, une incapacité à les bouger. On note aussi des spasmes musculaires dans tout le corps, des crampes, des mâchoires hypertendues, des picotements sur le visage et dans les extrémités des membres.

Publicité
Publicité

- Digestifs : ballonnements, spasmes gastriques provoquant des vives douleurs, brûlures d’estomac.

- Visuels (mouches devant les yeux) et auditifs (bourdonnements).

- Anxio-dépressifs : insomnies, déprime, palpitations, anxiété.

Soigner la spasmophilie

La spasmophilie se rencontre chez les sujets jeunes (entre 15 et 45 ans) et plus fréquemment chez les femmes. Elle dépend de plusieurs facteurs et, en fonction de la cause identifiée, cette maladie va entraîner une prise en charge différente. S’il s’agit d’une carence en calcium et/ou en magnésium, une supplémentation concernant ces sels minéraux ou un simple rééquilibrage de l’alimentation apportera une presque disparition des crises. Si c’est le stress qui est générateur de ces crises, alors des anxiolytiques, de même qu’une psychothérapie, pourront être très utiles. Avec une bonne prise en charge, il est par conséquent tout à fait possible de considérablement améliorer la qualité de vie d’un spasmophile.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Mardi 22 Mai 2018 : 16h02
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :