Silence ! Secret de famille...
Sommaire

Le secret accomplit en silence son œuvre souterraine…

Régulièrement, les thérapeutes entendent, au cours de consultation, la souffrance d'enfants ou d'adultes dont il apparaît progressivement qu'elle est la manifestation d'un secret de famille : enfant né d'un adultère, d'un père qui ne l'a pas reconnu, etc. Comme l'écrit encore F. Vigouroux, les secrets accomplissent « plus ou moins longtemps dans les comportements et les vies, leur œuvre souterraine ». Autrement dit, aussi silencieux soit un secret, il se transmet de génération en génération, par ricochet, jusqu'à ce que le comportement d'un ou de plusieurs membres de la famille vienne indirectement le révéler.

Le paradoxe du secret est qu'il fait quand même parler de lui

Le paradoxe du secret est à la fois de ne pas être dit mais en même temps de faire parler indirectement de lui dans la vie de la famille. Ainsi, une femme qui doute depuis l'enfance que son père soit réellement son père biologique se spécialise à l'âge adulte dans la connaissance des groupes sanguins. De même, un homme abusé sexuellement par son père à l'âge de 10 ans, n'ose plus s'approcher de son fils quand il atteint ses dix ans. Une femme qui ignore que son grand-père a fini ivrogne, refuse systématiquement la moindre goutte d'alcool. Pressentant indirectement le poids d'un secret, l'enfant ou l'adulte peut aussi perdre confiance en lui, se plaindre de douleur digestive, tomber malade ou présenter un problème scolaire.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :