La sigmoidïte aiguë diverticulaire : une maladie paradoxale
Sommaire

Quels examens ?

Lorsque des diverticules sont soupçonnés d'être à l'origine de douleurs abdominales, deux examens sont utiles. Le premier est une radio du colon faite après un lavement par un produit qui se voit aux rayons X. La répartition du produit dans le colon permet de voir s'il existe des diverticules, leur nombre et leur localisation, leur état inflammatoire. L'autre examen est une coloscopie, dont l'avantage est de vérifier s'il existe d'autres pathologies coliques comme des polypes ou un début de cancer. En urgence il est fréquent de passer un scanner qui permet de voir (ce que ne voient ni le lavement radio-opaque ni la coloscopie) les lésions infectieuses (abcès) qui sont autour du sigmoïde malade.

Un tabou : l'anus artificiel.

Une des principales angoisses liées à la sigmoïdite aiguë est celle d'avoir un anus artificiel (colostomie). Il faut dédramatiser les choses. D'abord, il s'agit d'une éventualité de moins en moins probable depuis que l'on opère à froid. En effet, en opérant à distance de l'infection, le chirurgien a moins besoin de protéger son travail en dérivant les matières (il a enlevé la partie malade, soit environ 20 centimètres de sigmoïde, et raccordé par couture les deux extrémités restantes). L'éventualité d'une poche existe mais elle est de plus en plus rare.Enfin, cet anus artificiel qui sert de protection est temporaire. Il est enlevé par une seconde intervention, beaucoup moins lourde, environ 6 semaines après la première intervention.

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : " La diverticulose ". Docteur Didier Loiseau. Erda Editions.