Et si le téléphone portable doublait le risque d’acouphènes ?

PUB

Les acouphènes sont des sortes de bourdonnements ou sifflements, plus ou moins intenses et plus ou moins permanents qui sont perçus en l’absence de source auditive externe. Leur fréquence a fortement augmenté au cours des dix dernières années. Aujourd’hui, dans les pays industrialisés, 10 à 15% de la population serait touchée.

Comment expliquer ce phénomène ? Une meilleure connaissance de cette affection, des outils de dépistage et un environnement de plus en plus bruyant sont des explications plausibles.

PUB
PUB

Mais et si c’était l’usage du téléphone portable ? C’est ce que suggère cette étude menée auprès d’une centaine de patients souffrant d’acouphènes depuis plus de 3 mois, le plus souvent unilatéraux, et comparés à des sujets témoins. Après interrogatoire, il s’avère que les personnes ayant commencé à utiliser un téléphone portable avant le début de leurs acouphènes, présentaient un risque majoré de 37% d’avoir des acouphènes. Ceux qui utilisaient leur portable plus de 10 minutes par jour avaient un risque majoré de 71%. Et enfin, ceux qui employaient leur portable depuis plus de 4 ans doublaient leur risque !

Cette étude de petite envergure mérite d’être confirmée. Mais d’ores et déjà, elle a le mérite de souligner un éventuel nouveau risque du téléphone portable pour la santé. Là encore, comme pour un éventuel risque de cancer auditif, les ondes émises par le portable pourraient être en cause.

En attendant d’en savoir plus, un conseil : utilisez au maximum l’oreillette.

Publié le 24 Août 2010 | Mis à jour le 13 Octobre 2010
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Hans-Peter Hutter et coll.
Voir + de sources
, Occupational and Environmental Medicine, juillet 2010.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés