Seniors et sport : se bouger sans se bousculer…
Sommaire

Les choses à faire quand on pratique un sport après cinquante ans

Le plus important est de trouver l’équilibre : tolérer la fatigue et un peu de souffrance, parce que ce sont elles qui nous indiquent qu’il y a une progression, et que les limites s’éloignent… Mais ne jamais dépasser ces limites. Pour cela, il faut deux choses : un sport qui plaît et qui motive, et une progression extrêmement douce. « Pas question, pour une senior qui fait 10 kilomètres à vélo tous les jours, de faire soudain 20 kilomètres ! On peut augmenter la distance, mais petit à petit » précise le Dr Thiebauld.

Pour trouver cet équilibre, il faut commencer par un bilan complet auprès de son médecin généraliste. Un test d’effort, effectué par un cardiologue, sera souvent prescrit.

Et pour bien s’entraîner, il est intéressant d’aller voir un coach sportif. N’hésitez pas à consulter un médecin du sport, qui pourra à la fois effectuer ce bilan détaillé et vous orienter vers un(e) coach compétent(e) et qui connaît la santé des personnes âgées.

Rappelons que si la pratique sportive demande quelques précautions, elle est irremplaçable pour la santé, à tout âge et à tout niveau de forme…

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Dr Charles Thiebauld, médecin du sport, Centre de médecine générale et de médecine du sport à Uccle (Bruxelles).
*Charles Thiebauld et Pierre Sprumont, « Le sport après 50 ans », éd. de boeck, 2005.