Seniors, misez sur les vaccins !

Il n'y a pas d'âge pour se faire vacciner, et certaines vaccinations sont même davantage conseillées aux seniors, comme contre la grippe notamment. Quant à la vaccination contre le tétanos, il n'est pas vain de souligner qu'un rappel est nécessaire tous les 10 ans. Alors, mettez toutes les chances de votre côté en vous protégeant des virus les plus dangereux.

Publicité

Vaccinez-vous contre la grippe

Chaque hiver, l'épidémie grippale touche plus de 4 millions de personnes en France, dont 2.000 en décèdent. Souvent banalisée, la grippe peut néanmoins être mortelle chez les personnes fragilisées. C'est ainsi que l'Assurance maladie prend en charge à 100% le vaccin chez les personnes de 65 ans et plus et celles atteintes de certaines affections de longue durée. Si c'est votre cas, vous avez sûrement déjà reçu un formulaire de prise en charge du vaccin. Sinon, consultez votre médecin. Dans tous les cas, n'attendez pas ! Sachez que les épidémies démarrent brutalement et que la vaccination n'est efficace qu'au bout de 10 à 15 jours. En vous faisant vacciner, vous vous protégez vous-même, mais évitez également de transmettre le virus à vos amis et à vos petits-enfants, qui font partie, eux aussi, des sujets fragiles

Publicité
Publicité

Etes-vous à jour contre le tétanos ?

Le tétanos est une maladie grave et douloureuse, qui fait encore chaque année des victimes dans les pays industrialisés. Pourtant, il existe un vaccin efficace, à condition de bénéficier d'un rappel tous les dix ans. S'il est obligatoire en France et inscrit dans le calendrier vaccinal, les seniors tendent trop souvent à le négliger. Cette maladie se transmet généralement par une blessure souillée par de la terre ou des débris végétaux, mais également par des plaies chroniques. Les femmes sont plus souvent touchées par cette affection ; un écart expliqué par le rappel vaccinal réalisé jusqu'à récemment lors du service militaire. La répartition en fonction de l'âge est également fortement marquée : 84% des patients sont âgés de 70 ans et plus. Et enfin, la saison d'apparition de cette maladie est très nette avec un pic de 43% des cas déclarés durant les mois d'été, confirmant une large responsabilité aux travaux de jardinage et aux piqûres végétales en tant que source de blessures contaminantes.Si vous n'avez jamais été vacciné, la primo-vaccination comporte deux injections à un mois d'intervalle, suivi d'un rappel tous les dix ans. Si le schéma vaccinal a été interrompu (oubli le plus souvent), il suffit de le reprendre là où il a été arrêté, avec une seule injection tous les dix ans.

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 29 Octobre 2007 : 01h00
Mis à jour le Mardi 14 Mai 2013 : 14h57