Sédentarité : les enfants en moins bonne condition physique qu’avant

Les enfants passent plus de temps devant leurs écrans qu’à bouger et sont moins endurants qu’avant. Face à ce constat de sédentarité avérée, la Fédération Française de Cardiologie a mis en place des « Parcours du Cœur  Scolaires » pour une prise de conscience précoce du risque de maladiescardiovasculaires.

PUB

Moins 25% de capacité cardiovasculaire

Les enfants courent moins vite et moins longtemps qu’avant. Pour le Pr François Carré, cardiologue et membre de la Fédération Française de Cardiologie : « En 40 ans, les collégiens ont perdu 25% de leur capacité physique. En 1971, un enfant courait 800 mètres en 3 mn contre 4 mn en 2013. Quand on sait que l’endurance est l’un des meilleurs marqueurs d’une bonne santé cardiovasculaire, il est temps de recommencer à bouger ! ».

La sédentarité des jeunes augmente

En France, les autorités sanitaires préconisent que les enfants et les adolescents aient 60 mn d’activité physique par jour, une recommandation suivie par à peine la moitié d’entre eux. En revanche, la sédentarité et, notamment, le temps passé assis devant les écrans (télé, portables, ordinateurs, tablettes...) s’accroit (environ 2 heures par jour pour les 4 à 10 ans) faisant le lit du surpoids et de l’obésité.

PUB
PUB

Les « Parcours du Cœur Scolaires »

Or, « La perte d’endurance est proportionnelle à l’augmentation du poids et de la masse graisseuse, c’est un cercle vicieux », explique le cardiologue. Un phénomène d’autant plus délétère que « les acquis cardiovasculaires se font jusqu’à 18-20 ans » et qui a poussé la Fédération Française de Cardiologie à réagir en créant les « Parcours du Cœur Scolaires ». On sait, en effet, que les bonnes habitudes s’acquièrent tôt : plus les enfants feront du sport précocement plus ils seront enclins à continuer à l’âge adulte pour limiter leur risque de maladies cardiovasculaires.

Un message aussi pour les parents

L’idée des « Parcours du Cœur Scolaires » est donc d’inciter les élèves à pratiquer une activité physique en leur en montrant les bénéfices pour leur santé et, à travers eux, de sensibiliser leurs parents au message. Le parcours comprend une épreuve d’activité physique (course à pied, randonnée, gymnastique...), les élèves reçoivent ensuite des conseils de prévention cardio-vasculaire. En 2016, plus de 210 000 enfants répartis sur 1300 écoles, 160 collèges et 40 lycées y participeront.

Les trois conseils à retenir

L’occasion aussi pour la Fédération Française de Cardiologie de rappeler 3 règles pour protéger son cœur et ses artères :

  • zéro tabac car la dépendance commence dès la première cigarette.
  • 5 portions de fruits et légumes par jour pour avoir une alimentation équilibrée.
  • 60 minutes d’activité physique quotidienne : aller à l’école à pied, jouer en plein air, faire du sport...
Publié par Brigitte Bègue, journaliste santé le Mercredi 02 Mars 2016 : 12h51
Mis à jour le Mercredi 02 Mars 2016 : 17h56
Source : Communiqué de presse « Lancement des Parcours du Cœur 2016 », organisé par la Fédération Française de Cardiologie, 26 février 2016.
PUB
PUB
PUB

Contenus sponsorisés