Scanner abdomino-pelvien [Tomodensitométrie abdomino-pelvien]

Fiches techniques : Scanner ou TDM (avec ou sans injection de produit de contraste) – Produit de contraste
Publicité

A quoi sert le scanner abdomino-pelvien ?

Les organes étudiés avec un scanner abdomino-pelvien sont le tube digestif (du bas œsophage au rectum), les organes pleins (foie, rate, pancréas, reins...), les vaisseaux et les ganglions de l'abdomen et du pelvis.

Le scanner abdomino-pelvien explore les organes de l'abdomen et du pelvis grâce à plusieurs séries d'images en coupes transversales.

Le scanner abdomino-pelvien n'est pas un examen de dépistage : il est logiquement pratiqué, dans un second temps, pour compléter l'exploration d'anomalies détectées par d'autres examens radiologiques (échographie, lavement baryté…) et/ou biologiques (bilan hépatique, pancréatique,…).

Exceptionnellement, en cas de douleurs abdominales violentes, à la suite d'un traumatisme par exemple, il peut être réalisé en urgence.

Le scanner est donc utile dans différentes circonstances : pour préciser un diagnostic d'une maladie localisée dans l'abdomen ou le pelvis, pour surveiller l'évolution d'une maladie sous traitement. Le scanner est aussi utile lors des bilans, avant ou après une chirurgie digestive.

En pratique, comment se déroule le scanner abdomino-pelvien ?

Un scanner abdomino-pelvien nécessite l'utilisation de deux produits de contraste.

Le produit de contraste iodé est injecté par voie veineuse. Les premiers clichés sont pris sans injection de produit de contraste, puis une deuxième série de clichés est prise avec injection de produit de contraste.

Par ailleurs, de la gastrografine, produit de contraste hydrosoluble est également utilisée. Elle est d'abord bue juste avant l'examen, puis une autre partie est administrée sous la forme d'un lavement rectal au moment du scanner.

Guide: 

Publié par Dr Véronique Talma, médecin radiologue le Mercredi 03 Avril 2002 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 23 Octobre 2014 : 11h20
PUB
PUB