Saurez-vous résister à l’hiver ?

© Fotolia

Affronter l’hiver, n’est pas toujours facile avec cette myriade d’agents infectieux qui nous entourent. Cela dit, certaines connaissances et certains gestes nous permettent d’augmenter fortement nos chances de résister et de passer un hiver en forme. Et vous, avez-vous les bons réflexes ?

PUB

Lorsqu’il fait très froid, vous êtes plutôt du genre à :

Superposer 3 couches : sous-pull, pull et gilet.

Porter un bonnet et de grosses chaussettes.

Le froid s’infiltre par les extrémités. Il est donc essentiel par grand froid de protéger ses mains, ses pieds et sa tête ! À savoir : 50 % de notre chaleur corporelle est perdue par la tête.

Le lavage des mains durant l’hiver :

Vous évitez, car l’eau assèche les mains.

Vous multipliez les lavages.

Gastroentérite, rhume, sinusite et grippe se propagent essentiellement par les mains. L’hiver plus que jamais, lavez-vous les mains : avant de toucher de la nourriture, en sortant des toilettes, après les transports en commun, les courses, etc. Et pour éviter d’abîmer vos mains, appliquez quotidiennement une crème hydratante spéciale mains sèches.

En hiver vous aérez votre logement :

Une fois tous les deux ou trois jours au maximum.

Tous les jours.

Aérer tous les jours en ouvrant en grand les fenêtres pendant une dizaine de minutes est un geste essentiel pour évacuer les microbes que l’on rapporte à la maison, lesquels sont inévitablement véhiculés par nos mains, nos cheveux, nos vêtements, nos sacs… N’oubliez pas d’aérer aussi les chambres !

PUB
PUB

La gastroentérite vous tient. Vous buvez :

De l’eau.

Un soda au cola.

Contrairement à une idée reçue, il est déconseillé de boire du soda. Cette boisson est trop agressive pour des intestins déjà fragilisés par la gastroentérite.

Pour ne pas risquer de vous faire contaminer, vous privilégiez :

Les promenades au parc.

Les visites au musée.

Evitez les grands rassemblements et plus généralement tout contact avec la foule, c’est la meilleure façon de ne pas être contaminé, même s’il fait plus chaud dans une salle de spectacle ou dans un musée qu’au grand air.

L’hiver, il faut manger plus.

Vrai.

Faux.

À moins de travailler en extérieur ou dans un endroit sous chauffé, notre mode de vie ne nécessite pas vraiment de manger plus calorique en hiver. Ceci dit, nous sommes attirés par des boissons et des plats chauds, inutile de s’en priver, à condition de ne pas augmenter pour autant les portions tous les jours. A noter qu’une alimentation grasse tend plutôt à fragiliser l’organisme, celui-ci ayant plus de travail pour gérer les calories apportées par les graisses.

Après vous être lavé les mains :

Vous les essuyez.

Vous les laissez sécher à l’air.

Il faut se sécher les mains, car les microbes adorent les endroits chauds et humides pour se développer. L’idéal est d’utiliser un essuie-main en papier à usage unique.

Seules les personnes malades sont contagieuses.

Vrai.

Faux.

La période de contagion débute généralement avant même l’apparition des premiers symptômes. Elle se poursuit parfois après la guérison, comme c’est par exemple le cas avec les rhinovirus responsables de rhumes.

Les sirops contre la toux sont :

Des médicaments de confort.

Des médicaments indispensables.

La toux est un des symptômes de nombreuses infections virales hivernales (grippe, rhinopharyngite…), lesquelles disparaissent le plus souvent spontanément en quelques jours. Par ailleurs, la toux est un réflexe utile qui permet d’évaluer les sécrétions encombrantes. Les sirops contre la toux ne doivent pas être pris systématiquement, mais réservés aux toux sévères et gênantes. Dans les autres cas, privilégiez une cuillère de miel.

En cas de fatigue, vous privilégiez :

Le repos.

L’activité physique.

En cas de coup de fatigue, ne laissez pas tomber l’activité physique. En effet, ses bienfaits sur la santé physique et morale vous aideront à retrouver la forme et un sommeil réparateur.

Publié le 30 Décembre 2010 | Mis à jour le 30 Décembre 2010
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Institut Moncey