Sara Tallon (Koh-Lanta) : l’algodystrophie, la maladie qui lui fait envisager l’amputation

L’ancienne candidate de Koh-Lanta, Sara Tallon, a révélé être atteinte d’algodystrophie. Ce trouble provoque des douleurs intenses et continues dans sa jambe, au point qu’elle a envisagé l’amputation. Elle s’est confiée sur ce terrible mal sur son compte Instagram.
Sara Tallon (Koh-Lanta) : l’algodystrophie, la maladie qui lui fait envisager l’amputation

Sara Tallon qui a participé par 3 fois à l’émission Koh Lanta (2013, 2014, 2020), fait face à une difficile épreuve. Et ce ne sont pas ses compétences sportives qui sont testées, mais sa santé physique et psychique. Elle est, en effet, atteinte d’algodystrophie depuis un an.

Sara Tallon : "J'ai demandé à mon chirurgien de me couper la jambe"

Sara Tallon s’est confiée sur ce trouble méconnu, apparu après la pose d’une prothèse au genou dans une vidéo Instagram le 12 février. "À la suite de cette opération, j’ai déclaré une maladie qu’on appelle l’algodystrophie et qui est caractérisée par des douleurs intenses, jour et nuit. Cela touche essentiellement les articulations après un acte chirurgical ou un traumatisme", explique-t-elle émue.

L’ancienne candidate détaille les symptômes de cette pathologie, appelée aussi Syndrome Douloureux Régional Complexe (SDRC) : "des brûlures et des douleurs qui n’en finissent pas, plus ou moins violentes”. La souffrance est telle qu’elle "peut à peine descendre une marche d’escalier". "Cette pathologie est à l’origine de nombreuses grosses dépressions. J’en suis la preuve", précise-t-elle.

Son état de santé affecte sa vie personnelle et son moral : "J’ai perdu toute confiance en moi, […] j’ai perdu le rôle que j’avais dans mon club de remise en forme puisque je suis en arrêt longue maladie".

Ne supportant plus  la douleur, Sara reconnait qu'elle a demandé à son chirurgien de lui "couper la jambe". "Il n'a pas voulu le faire bien évidemment (…)", précise-t-elle.

Qu’est-ce que l'algodystrophie ?

L’algodystrophie se caractérise par une douleur constante dans une région du corps, généralement l’extrémité d’un membre. Comme pour l’ancienne participante de l’émission de TF1, elle survient le plus souvent après une opération ou un traumatisme à une articulation.

Cette maladie est encore mal comprise par les médecins. Elle dure généralement entre 6 à 24 mois. 3 phases sont décrites : une phase chaude (c’est-à-dire une phase inflammatoire avec des douleurs articulaires et une limitation fonctionnelle), une phase froide, et la phase de chronicité.

"Une algodystrophie sur 5 passes en phase invalidante et chronique avec de véritables handicaps et une désocialisation possible, mais surtout avec de nombreux problèmes d’ordre psychologique, explique l’Institut de recherche du bien-être de la médecin et du sport santé sur son site.

Il n’y a pas de médicaments pour soigner cette pathologie. "Le seul traitement qu'on vous propose est, soit, de vous gaver de médicaments antidouleur, soit de vous prescrire des neuroleptiques, de suivre des séances de psy, car vous en avez besoin", explique Sarah Tallon. 

L’ancienne candidate de Koh Lanta qui travaille désormais avec l’association SDRC Algodystrophie, a décidé de révéler ses soucis de santé pour sensibiliser les gens sur cette maladie "qui n’est pas reconnue par la Sécurité sociale". 

Découvrez le combat de Sara Tallon contre la maladie dans notre diaporama.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.