Santé sexuelle : attention à l'usage répété des protège-slips

Publié le 14 Octobre 2018 à 16h02 par La Rédaction E-Santé
De nombreuses femmes utilisent régulièrement – voire quotidiennement – des protège-slips pour préserver leurs sous-vêtements des fluides corporels. Mais portés tous les jours, les protège-slips peuvent-ils avoir un impact sur la santé sexuelle ?
© Istock

Des protège-slips, oui, mais sous condition…

Si les femmes mettent ce type de protection, c’est avant tout pour se sentir à l’abri de l’humidité et éviter de tacher leurs culottes. Il est vrai que les pertes vaginales peuvent être plus ou moins abondantes au fil du cycle menstruel et peuvent laisser une désagréable sensation d’inconfort. Toutefois, le port quotidien de protège-slip n’est pas recommandé, et ce, pour deux principales raisons : ils contiennent beaucoup de produits chimiques, et ils empêchent la correcte aération de l’appareil génital féminin. Ces protections doivent donc rester des aides ponctuelles à mettre, par exemple, au moment du pic ovulatoire lorsque les sécrétions vaginales sont plus importantes.

Des protège-slips tous les jours, quels risques ?

Le fait de porter des protège-slips trop souvent accroît le risque de provoquer des irritations cutanées au niveau de la vulve, voire des infections vaginales ou fongiques. En outre, les protections journalières vont également emprisonner l’humidité induite par les fluides corporels tels que la transpiration, les sécrétions vaginales ou encore l’urine. Le contact prolongé des parties intimes de la femme avec un milieu humide favorisera la prolifération bactérienne. Les protège-slips peuvent augmenter le risque de récidives d’infections pelviennes et, à plus long terme, avoir un impact retentissant sur la vie sexuelle de celle qui les porte.