Une salade sur dix contaminée par des pesticides

Une fois de plus, l’Association Générations Futures a réalisé sa propre enquête pour dénoncer l’omniprésence de nombreux pesticides suspectés d'être des perturbateursendocriniens dans notre environnement et dans notre assiette. Celle-ci a porté sur les salades, 4e légume le plus consommé par les Français.

PUB

Des résidus de pesticides retrouvés dans 80% des salades

De nombreux pesticides sont suspectés d'être des perturbateurs endocriniens, des « substances qui menacent le développement du fœtus et du jeune enfant même à faibles doses » comme rappelé par Générations Futures. Outre le fait que la salade est un des légumes les plus consommés, c’est aussi l’un des légumes dans lesquels on retrouve le plus de résidus de pesticides. En 2013, la DGCCRF montrait la présence de traces de pesticides dans 58% des échantillons de salades testés. L’autorité européenne de sécurité des aliments, quant à elle, indiquait que 36% des salades contenant 2 à 13 types de résidus.

PUB
PUB

La nouvelle enquête de Générations Futures indique que 25 des 31 échantillons de salades (provenant de supermarchés de l’Oise et de la Somme en Picardie entre le 28 mai et le 21 juillet 2015) contiennent au moins un résidu de pesticides, la moyenne étant de 4 pesticides par salade, soit 81% de légumes testés contaminés. « Parmi les 10 matières actives les plus fréquemment retrouvées, 7 sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens ». Cinq salades contenaient même des produits interdits.

Ces expérimentations régulières ont pour objectif d’alerter les dirigeants sur la nécessité et l’urgence d’appliquer des mesures fortes pour réduire notre exposition aux pesticides.

Comment réduire notre exposition ?

En attendant, pas question de se passer de salades ni des autres légumes. Ce sont des aliments santé qu’il convient de mettre au menu plusieurs fois par jour. Pour limiter notre exposition aux pesticides, une seule solution : privilégier les légumes bio et laver soigneusement les légumes sous l’eau du robinet afin de les débarrasser de la plupart des pesticides…

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 22 Septembre 2015 : 10h53
Mis à jour le Mardi 22 Septembre 2015 : 11h00
Source : Générations Futures, Enquête EXPPERT 5, Exposure to endocrine disrupting pesticides - September 2015, www.generations-futures.fr.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés