S'occuper d'un malade dément : un fardeau parfois lourd à porter
Sommaire

Faites le total de vos points :

de 0 à 20 points : le fardeau est léger de 21 à 40 points : le fardeau est léger à modéré de 41 à 60 points : le fardeau est modéré à sévère de 61 à 88 points : le fardeau est sévère

Quelles aides pour les aidants ?

Le médecin, en plus de ce qu'il peut faire pour le malade sur le plan médical, joue ici un rôle clé auprès de l'aidant. Ainsi, c'est à lui de prévenir l'isolement et la solitude, d'améliorer la compréhension de la maladie, d'aider à faire accepter l'irréversible et de montrer qu'il reconnaît les difficultés et la qualité de prise en charge du malade. En conséquence, il lui faut informer sur les aides matérielles et financières possibles, sur les ressources de l'environnement (aménagement de la maison pour une meilleure sécurité et une vie quotidienne plus facile ; adresses d'hébergements temporaires ou de structures de répit comme des hôpitaux de jour ou les moyens séjours) et préparer à l'entrée en institution.

L'aidant principal est un membre de l'équipe à part entière dans la prise en charge d'un malade dément. C'est en commun (médecin, infirmière, assistante sociale, famille, etc.) qu'il faut choisir les objectifs pour mieux répondre au besoin du malade. Le maintien à domicile de qualité dépend grandement de la capacité de l'aidant à faire face, et chacun sait qu'il est difficile de faire face lorsqu'on est seul.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :