Rupture d'anévrisme cérébral : le risque de coma

© Istock
Un anévrisme correspond à la dilatation d'une artère, principalement l'aorte et l'artère cérébrale. Cette dilatation fragilise la paroi des artères qui, à terme, peut se rompre et provoquer ce que l'on nomme une rupture d'anévrisme. Quels sont les symptômes d'un anévrisme du cerveau et comment sa rupture peut provoquer un coma ?
Publicité

Maladies cardiovasculaires : symptômes d'un anévrisme cérébral

L'anévrisme cérébral en lui-même est asymptomatique, certaines personnes vivent toute leur vie avec un anévrisme sans le savoir. Les signes cliniques se manifestent quand l'anévrisme devient trop gros et qu'il est prêt à se rompre ou est déjà rompu. Le sujet présente alors des céphalées intenses accompagnées de nausées et vomissements, de troubles visuels et auditifs. En cas d'hémorragie trop importante, le cerveau est envahi par le sang, le patient tombe généralement dans le coma. La prise en charge médicale doit être la plus rapide possible pour éviter le risque de séquelles. Les ruptures d'anévrisme cérébral sont responsables de nombreux décès chaque année.

Publicité
Publicité

Prise en charge d'un anévrisme cérébral

L'anévrisme cérébral non rompu est souvent découvert de façon fortuite. Suivant la taille de l'anévrisme, il vous sera conseillé un suivi radiologique régulier pour suivre l'évolution ou une intervention chirurgicale si l'anévrisme est déjà bien évolué. Dans tous les cas, il faudra supprimer toute consommation de tabac, traiter efficacement toute hypertension artérielle et toute hypercholestérolémie pour préserver au mieux ses artères. En cas de rupture d'anévrisme cérébral, le traitement est chirurgical pour stopper l'hémorragie.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Jeudi 23 Août 2018 : 10h31
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :