Rhume : que peut soulager l'homéopathie ?

© Istock
Le rhume est une maladie généralement bénigne. Néanmoins, il existe des formes de rhumes chroniques qu’il est important de pouvoir traiter. En cas de rhume, l’homéopathie peut se révéler une médecine douce de choix car elle est dénuée d’effets secondaires. On aura recours à différents médicaments en fonction des caractéristiques du rhume, Aconit, en homéopathie, étant par exemple utilisé en cas de rhinopharyngite.
Publicité

Aconit en homéopathie

Aconit (ou Aconitum napellus) est un médicament homéopathique qui est particulièrement utilisé en cas de maux de l’hiver tels que la toux, la bronchite, l’angine, la laryngite ou encore la rhinopharyngite. Il se révèle efficace dans la plupart des infections virales entrainant de la fièvre et une grande soif chez des patients angoissés et agités. Il s’utilisera alors en 9 CH à raison de 5 granules toutes les deux heures à renouveler jusqu’à ce que commence la transpiration. À noter que dans le cadre spécifique de la rhinopharyngite, Aconitum napellus peut être accompagné de Belladonna.

Publicité
Publicité

Homéopathie avec Bryonia en cas de rhume

Bryonia alba est un médicament homéopathique employé pour traiter tous les états grippaux ainsi que les oreillons. Mais Bryonia est essentiellement utilisé pour soigner les rhumes s’accompagnant d’une soif intense et de muqueuses sèches et plus généralement pour toutes les affections de l’appareil respiratoire. Bien que ce médicament possède de très nombreuses indications (en rhumatologie, en gastro-entérologie, en gynécologie, etc.), il est idéal en cas de rhume. Avec de la fièvre, il est recommandé de prendre Bryonia alba en 9 CH à raison de 5 granules toutes les quatre heures. On espacera les prises au fur et à mesure de l’amélioration des symptômes.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Samedi 31 Mars 2018 : 15h02