Rhume chez bébé : l'homéopathie peut-elle aider ?

© Istock
Un des intérêts majeurs de l’homéopathie est d’être une thérapie dénuée d’effets secondaires et donc de pouvoir être utilisée sans risque même chez les tout-petits. On peut donc se servir de cette médecine douce pour un rhume de bébé de la même façon qu’on se sert de l’homéopathie pour un rhume d’adulte.
Publicité

Homéopathie pour un rhume de bébé

Pour donner des granules à un bébé (généralement en 9 CH), l’idéal est de les laisser fondre dans un peu d’eau et de la lui donner à boire. L’efficacité du traitement ne sera aucunement altérée par ce procédé. En cas de rhume, pour traiter les écoulements nasaux clairs, utilisez Allium cepa, ou Kalium bichromicum si les écoulements sont épais ou le nez bouché. En cas d’éternuements fréquents et de nez qui coule le jour mais qui est bouché la nuit, utilisez Nux Vomica. En cas de reniflements intempestifs, privilégiez Sambucus nigra. Attention, si le rhume est associé à une poussée dentaire, le traitement sera de deux granules de Chamomilla vulgaris en 5 CH cinq fois par jour pendant deux jours, puis trois fois par jour au cours de la semaine suivante.

Publicité
Publicité

Médecines douces : homéopathie contre la grippe

En prévention, l’homéopathie est particulièrement efficace contre des virus tels que celui de la grippe ou de façon plus générale contre les rhumes. La grippe pourra être prévenue à l’aide de deux traitements clefs : Influenzinum et le Sérum de Yersin, à prendre en 9 CH sous forme de doses. Influenzinum sera pris à raison d’une dose par semaine pendant 3 semaines, puis Sérum de Yersin au cours de la quatrième semaine. Il est aussi possible d’adopter un traitement de fond consistant à prendre une dose du Sérum de Yersin en 9 CH chaque mois au cours de l’hiver.

Publié par La Rédaction E-Santé le Vendredi 30 Mars 2018 : 13h00