Les retardateurs de flamme nous empoisonnent à petit feu
Sommaire

Qu’est-ce qu’un retardateur de flamme ?

Il existe différentes substances ignifuges utilisées comme retardateurs de flamme, que l’on choisit en fonction de chaque type de matériau à protéger car ils ont des comportements au feu variables. Le brome est l’additif considéré comme le plus efficace pour l’ignifugation. C’est ainsi que les retardateurs de flamme bromés représentent les substances chimiques les plus utilisées pour prévenir l’allumage ou le développement d’un incendie.

Parmi les plus courants :

  • Les hexabromocyclododécane (HBCD) qui, lors de la Convention de Stockholm 2013 qui vient de se dérouler à Genève, ont été interdits avec une période aménagée de 5 ans pour celui contenu dans les polystyrènes servant à l'isolation des bâtiments.
  • Les polybromodiphényléthers (PBDE) dont seul le déca-BDE (BDE-209) reste autorisé en Europe (hors appareils électriques et électroniques).
  • Le tétrabromobisphénol A (TBBPA).
  • Les polybromobiphényles (PBB), interdits en Europe et n’étant plus produits depuis 2000 (mais encore présents dans l'environnement).

Des retardateurs de flamme dans les aliments

L’alimentation est le principal vecteur d’exposition aux PBDE dans la population générale. En juillet 2006, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) a rendu un rapport d’évaluation des risques alimentaires liés à ces contaminants, confirmé depuis par l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) en septembre 2012. Les PBDE dont le déca-BDE encore autorisé (BDE-209), s’accumulent avec une prédominance dans les produits alimentaires riches en lipides, en particulier les denrées d’origine animale (viandes et poissons). Mais cette accumulation « est relativement faible ». Par ailleurs, « les données toxicologiques sont jugées insuffisantes pour définir des valeurs toxicologiques de référence pertinentes. »

Viande, volailles et produits laitiers sous surveillance

En conséquence, les autorités recommandent la réalisation d'études de toxicité et une surveillance des concentrations de certains retardateurs de flamme (PBDE, HBCD, TBBPA) dans les denrées, en particulier les viandes et volailles, le lait et les produits laitiers.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Anses, Avis du 14 septembre 2012, http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/RCCP2010sa0225.pdf.  Afssa, 24 juillet 2006, http://www.anses.fr/sites/default/files/documents/RCCP2005sa0090.pdf.