Résultats des 102 centres de procréation français : des taux de « réussite » du simple au triple

© Istock

En France, 1 couple sur 6 est confronté à des problèmes de fertilité.

Alors que le 23 mai se déroulait la toute première Journée nationale de l’infertilité, le grand public a depuis peu accès sur internet aux résultats de la centaine de centres de procréation médicalement assistée qui existent en France.

PUB

Accès aux résultats des centres d’AMP via internet

En 2009, plus de 21 000 enfants sont nés grâce à l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP). L’Agence de la biomédecine propose un site pédagogique aux couples qui se posent des questions, ou sont déjà engagés dans une démarche d’AMP : http://www.procreationmedicale.fr/.

La nouveauté est la publication, depuis 2013, des résultats des centres d’AMP sur le site de l’agence. Les documents diffusés ont vocation à être utilisés par les professionnels, mais tout le monde peut y avoir accès.

PUB
PUB

Pour chacun des 102 centres d’AMP et pour l’année 2011, quatre indicateurs ont été testés :

  • Le taux d’accouchements, issus d’embryons frais, rapporté au nombre de ponctions.
  • Le taux d’accouchements, issus d’embryons frais ou congelés, rapporté au nombre de ponctions.
  • Le taux d’accouchements, issus d’embryons congelés, rapporté au nombre de décongélations.
  • La fréquence des accouchements multiples.

Des taux de réussite de 10 % à plus de 30 %

Les résultats se présentent sous la forme de nuages de points qui s’articulent autour d’une moyenne nationale. Les centres sont numérotés de 1 à 102.

Il apparaît ainsi que les taux de « réussite » varient du simple au triple.

Concernant le taux d’accouchements issus d’embryons frais rapporté au nombre de ponctions, la moyenne nationale est de 20 %. Or la clinique des Noriets (Vitry-sur-Seine) et la clinique du Parisis (Cormeilles-en-Parisis) dépassent de peu les 10 %, alors que la clinique du Parc (Saint-Saulve) et le centre hospitalier de Courbevoie-Neuilly-Puteaux (Neuilly-sur-Seine) frôlent les 30 %.

Concernant le taux standardisé d’accouchements issus de transferts d’embryons congelés, rapporté au nombre de décongélations, la moyenne nationale est d’environ 12 %. Mais tandis que la clinique Pasteur à Guilherand Granges plafonne à moins de 5 %, le centre MCO Côte d’Opale (Saint-Martin-Boulogne) s’approche des 30 %.

Si les médecins estiment que ces informations ne suffisent pas à comparer les centres entre eux, elles sont néanmoins précieuses pour les couples.

Publié par Hopital.fr le Lundi 09 Juin 2014 : 09h00
Source : Hopital.fr
PUB
PUB

Contenus sponsorisés