Réseaux sociaux : faire déborder son rouge à lèvres contre le cancer du col de l’utérus

Publié le 30 Janvier 2015 par Rédaction E-sante.fr
Cette campagne #SmearForSmear remporte un franc succès sur les réseaux sociaux. Elle consiste tout simplement à poster un selfie montrant son rouge à lèvres débordant pour soutenir de la campagne de dépistage du cancer du col de l’utérus.
PUB

Affichez votre soutien à la campagne de dépistage du cancer du col de l’utérus

Cette campagne originale dénommée #SmearForSmear (« étaler », pour encourager le frottis) a été lancée dimanche dernier par l'association anglaise Jo’s Cervical Cancer Trust à l'occasion de la Semaine européenne de prévention et de dépistage du cancer du col de l'utérus. Le principe est de poster une photo de soi avec un maquillage des lèvres débordant et de nommer la ou les personnes que l’on souhaite voir faire la même chose sur les réseaux sociaux : http://www.jostrust.org.uk/smearforsmear/.

PUB

Le cancer du col de l’utérus : un dépistage par frottis très insuffisant

Contre ce cancer, nous disposons d’un examen de dépistage très efficace, le frottis. Il permettrait de prévenir plus de 90% des cancers du col du l’utérus car il permet de détecter des anomalies avant même que les cellules ne deviennent véritablement cancéreuses.

PUB

Pourtant en France, 1.100 femmes décèdent encore chaque année de ce cancer. C’est que 40% des Françaises ne font pas ou pas régulièrement de frottis. Cette impasse sur le dépistage concerne surtout les femmes issues de milieux peu aisés, les jeunes de 25-30 ans et les plus de 50 ans (à noter qu’une proportion d’entre elles pensent à tort qu’en l’absence de rapports sexuels le frottis n’est plus nécessaire). Autre frein au frottis, le manque d’informations pratiques concernant cet examen de dépistage :

  • Le gynécologue n’est pas le seul à faire des frottis. On peut aussi s’adresser à un médecin généraliste, à une sage-femme, à un centre de soins ou sur prescription médicale à un centre d’analyses de biologie médicale.
  • Cet examen est indolore et rapide. Il consiste à prélever des cellules au niveau du col à l’aide d’un petit bâtonnet.
  • Dernière info pratique : le frottis est à réaliser tous les 3 ans, dès l’âge de 25 ans et jusqu’à 65 ans.
Source : http://www.jostrust.org.uk/smearforsmear/. Communiqué de presse du Ministère de la Santé et de l’Institut national du cancer, (INCa), 19 janvier 2015.
PUB
Contenus sponsorisés

A lire aussi

Cancer du col de l’utérus : le frottis pour toutes les femmes

Frottis et colposcopie : le dépistage du cancer du col de l'utérus

Prévention du cancer du col de l’utérus : où faire un frottis ?

Cancer du col de l'utérus : la prévention est possible avec le test HPV !

Cancer du col de l’utérus : 40 % des femmes ne réalisent pas de frottis

Cancer du col de l'utérus : la prévention est possible

Plus d'articles