Repas de fêtes : on gère diététique et plaisir
Sommaire

La volaille : peu diététique avec la farce

Impossible d’échapper au gras du chapon, ni à celui de l’oie ! Dispensez-vous d’en ajouter avec une farce elle aussi bourrée de lipides. Ou alors, fourrez-le de fruits et/ou de marrons qui apporteront des glucides bienvenus.

La dinde et la pintade surtout ne le sont pas. Mais choisissez toujours des volailles fermières, Label rouge, qui se sont fait du muscle en étant élevées en liberté. Fuyez les industrielles qui le sont dans des cages et sont beaucoup plus riches en lipides.

De toute façon, quelle que soit la volaille que vous mettrez au menu, et si vous préférez la farcir, faites-le avec une farce légère, à base de fruits.

Quant aux desserts…

Beaucoup de pâtissiers ont renoncé à la lourde crème au beurre qui garnit traditionnellement la bûche de Noël. Elles sont maintenant de plus en plus légères.

Quel que soit le gâteau que vous choisirez, servez en même temps une belle salade de fruits : tout le monde sera heureux de cette fraîcheur en fin de repas. Cela rétablira l’équilibre du repas et ne gâchera pas la fête.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :