Règles : laisser tomber les tampons et les serviettes, c'est possible et écologique

Publié le 08 Janvier 2007 à 1h00 par Dr Catherine Solano
Un nouveau dispositif très étonnant vient d'apparaître sur le marché en France. Il s'appelle Diva cup et il est déjà commercialisé dans de nombreux pays. De quoi s'agit-il exactement ?
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Des règles plus faciles à gérer ?

Diva cup se présente comme un mini-bol de silicone de quelques centimètres de diamètre. Son rôle est de collecter le sang des règles de l'intérieur du vagin.

Comment s'utilise-t-il ?

Il s'insère dans le vagin après avoir été mouillé et plié très facilement, puisqu'il est en silicone. Une fois en place, il faut le faire tourner sur lui-même pour qu'il se déploie et se mette en bonne position. Il occupe alors la largeur de la cavité utérine et recueille le sang des règles. Il peut recueillir jusqu'à 30 ml. Vous ne le sentez pas et il ne vous gêne pas. Vous pouvez même aller aux toilettes sans vous en préoccuper.

Quand vous enlevez ce dispositif, il faut bien vous laver les mains, et le retirer par la base qui a la forme d'une pointe arrondie en silicone. Une fois ôté, vous videz le sang de vos règles dans vos toilettes, vous rincez votre Diva cup avec de l'eau tiède savonneuse, puis de l'eau tiède et vous le remettez en place. Il faut le nettoyer au moins 2 à 3 fois par jour.

Si vous avez des fuites de sang, c'est souvent que vous avez choisi la plus petite taille et que la taille 2, un peu plus grande, vous conviendrait mieux.

Cet ustensile étonnant existe en deux tailles, l'une pour les femmes de moins de 30 ans n'ayant jamais accouché par les voies naturelles et l'autre, légèrement plus grande pour les femmes de plus de 30 ans ou qui ont accouché par les voies naturelles.

Quel est son intérêt ?

Vous n'avez plus besoin d'acheter de tampons ni de serviettes. C'est économique. Et en plus, c'est écologique, car vous ne consommez plus rien. Vous pouvez en effet garder ce Diva cup très longtemps. Il est inaltérable. Et comme avec un tampon, vous pouvez aller à la piscine ou prendre un bain.

Ses limites : il serait difficile à utiliser pour une jeune fille qui n'a encore jamais eu de relation sexuelle. L'hymen limite la largeur de l'entrée de son vagin, et elle ne connaît pas très bien son corps.

Lucie l'a testé pour nous

« Même si j'avais vraiment envie d'essayer, je me suis sentie un peu bête quand j'ai tenté l'expérience. J'ai eu un peu de mal à le mettre en place, surtout que sa taille m'a impressionnée. Mais j'ai réussi et une fois en place, je ne le sentais pas, même si ça me faisait un drôle d'effet de penser que j'avais ça en moi. Quand je l'ai enlevé, il avait bien recueilli le sang de mes règles. Je pense que si je le réutilise, ce sera bien plus facile pour moi de le positionner et de l'ôter. La première fois, ça doit être un peu comme le premier tampon ! Et c'est vrai que si on l'a toujours sur soi dans son sac à main, on ne doit jamais être prise de court si les règles surviennent sans prévenir. Je conseillerais à toutes les femmes de l'essayer au moins pour voir. Je pense que certaines vont l'adopter et d'autres non. »

Quel est son prix ? 30 euros qui s'amortissent vite si on l'utilise pour chaque cycle !