Règles douloureuses : un problème à ne plus négliger !
Sommaire

Aujourd'hui, les dysménorrhées sont reconnues et traitées

Considérées pendant longtemps comme un trouble organique ayant une origine psychique, les dysménorrhées sont aujourd'hui reconnues et traitées. La forme primaire, souvent difficile à diagnostiquer par l'examen clinique ou l'échographie, est généralement traitée par des anti-inflammatoires. Parfois, les contraceptifs oraux peuvent être intéressants. Pour la dysménorrhée secondaire, seuls la recherche de la cause et le traitement adapté permettront de la faire disparaître (la principale cause étant l'endométriose). L'examen clinique, puis l'échographie, la cœlioscopie (tube muni d'un système optique introduit à travers la paroi abdominale) et l'hystérographie (le tube optique est placé dans l'utérus) sont utilisées pour porter le diagnostic.

A ne plus négliger

A l'arrivée des règles, de très nombreuses femmes souffrent ; ce n'est pas normal ! Ces problèmes ne doivent plus être négligés. Il faut consulter un médecin qui prescrira un traitement adapté. Ne vous orientez pas vers l'automédication, celle-ci comporte des risques. Rappelons à ce sujet que l'aspirine qui lutte contre les douleurs en général, est ici contre-indiqué en raison de sa trop longue durée d'action et du risque d'hémorragies qu'il entraîne.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Entretiens de Bichat, Communication de Pr J-C. Colau, Hôpital Foch, Surennes.