Règles douloureuses : les plantes qui soulagent

© Istock

Les règles douloureuses, appelées « dysménorrhées » par les médecins, sont très fréquentes avant et/ou pendant les règles et génèrent des douleurs localisées au niveau du bas-ventre. Quelles sont les plantes qui peuvent apporter un soulagement aux nombreuses femmes qui souffrent au moment des règles ?

PUB

Règles douloureuses, dysménorrhée et syndrome prémenstruel

Les règles douloureuses font classiquement partie du syndrome prémenstruel, ensemble de symptômes se manifestant pendant 2 à 3 jours à l’approche ou pendant les règles : fatigue, tension des seins, irritabilité, maux de tête, ballonnements, etc. On estime qu’entre 50 et 80% des femmes fécondes en souffrent, mais avec une intensité très variable.

Pour 5 à 15% d’entre elles, les symptômes sont tels qu’ils interfèrent avec la vie quotidienne. À noter également que le syndrome prémenstruel touche plus souvent les femmes à la sortie de l’adolescence et à l’entrée de la ménopause.

Douleurs intenses, incessantes, saignements anormaux... il faut consulter !

Si les douleurs pendant les règles sont extrêmement fréquentes et bénignes, attention toutefois à ne pas passer à côté d’une endométriose, d’un autre trouble gynécologique, d’une infection voire d’une grossesse extra-utérine.

Au moindre doute, il faut consulter et dans tous les cas lorsque les douleurs sont très intenses, s’intensifient, qu’elles durent au-delà de la période de saignement menstruel mais aussi lorsqu’elles s’accompagnent de saignements anormaux (surabondants, entre les règles…).

PUB
PUB

Paracétamol versus aspirineAttention également, si prendre du paracétamol est recommandé pour soulager les douleurs, en revanche, il ne faut surtout pas prendre d’aspirine. En fluidifiant le sang, l’aspirine peut augmenter l’abondance des saignements et la durée des règles.Syndrome prémenstruel et contraceptionLe médecin pourra simplement proposer de changer de contraception (hormonale, stérilet, etc.).Les plantes qui soulagent les règles douloureusesLe gattilier pour soulager le syndrome prémenstruelEn raison de ses effets hormonaux (sur la sécrétion de prolactine et de progestérone), les baies séchées de gattilier sont utilisées pour soulager le syndrome prémenstruel et les troubles des règles (règles irrégulières, absentes, douloureuses…). En l’absence de preuve formelle, l’Agence européenne du médicament considère comme « traditionnel » cet usage du gattilier pour soulager le syndrome prémenstruel. Attention, les effets hormonaux du gattilier et la nécessité d’un traitement sur 3 à 6 cycles pour obtenir les effets attendus imposent une supervision du médecin, lequel évaluera les contre-indications (cancer du sein, traitements hormonaux, médicaments antiparkinsoniens, etc.).L’actée à grappes noires pour soulager les bouffées de chaleurLà encore, il s’agit d’un usage traditionnel, l’actée à grappes noires étant classiquement proposée pour soulager les règles douloureuses ou irrégulières et le syndrome prémenstruel. À noter que cette plante est aussi indiquée contre les troubles mineurs de la ménopause, notamment contre les bouffées de chaleur. Ce sont les tannins présents dans la racine de cette plante qui lui confèrent une activité de type hormonal, même si cette action estrogénique n'a pas été scientifiquement prouvée. La durée du traitement étant assez longue, 4 à 6 semaines, un suivi médical est nécessaire. De plus, l’actée à grappes noires peut interagir avec certains médicaments : traitements hormonaux, antihypertenseurs, immunosuppresseurs…Le fenouil, antispasmodique contre les règles douloureusesLe fenouil contient de la fenchone, substance qui lui confère des propriétés antispasmodiques notamment utilisées en cas de troubles digestifs, de coliques du nourrisson et de règles douloureuses. Sous forme de fruits séchés ou d’huile essentielle, le fenouil possède également un effet de type hormonal. Prudence, le fenouil renferme aussi des substances potentiellement toxiques, d’où la recommandation de ne pas dépasser 7 g de fruits séchés par jour et de limiter le traitement à deux semaines maximales. Dans de rares cas, le fenouil peut entraîner des réactions allergiques. Enfin, le fenouil est contre-indiqué avec les médicaments photosensibilisants.Le saule blancLes chatons du saule blanc sont utilisés dans le traitement des règles douloureuses car ils contiendraient des phyto-estrogènes, similaires aux hormones féminines. Les effets n’ont cependant pas été validés scientifiquement.D'autres plantes utiles contre les règles douloureuses

Achillée millefeuille, aneth, armoise commune, chardon-Marie, curcuma, grande camomille…

Repensez votre hygiène de vie !

Enfin, l’hygiène de vie compte et peut aussi contribuer à diminuer les douleurs des règles : une activité physique douce et régulière, l'éviction de l'alcool et du tabac, une alimentation équilibrée, riche en fruits, légumes et oméga-3 et limitant les viandes rouges et les matières grasses animales et industrielles (acides gras trans) et pour finir un sommeil suffisant et de qualité.

L’endométriose : toujours y penser !

Encore une fois, les règles douloureuses sont l’un des symptômes de l’endométriose, affection très grave qui peut compromettre la fertilité : c’est pourquoi, au moindre doute, il faut consulter pour écarter cette hypothèse. Sachez que l’autre symptôme typique évocateur de l’endométriose sont les douleurs pendant les rapports.

Publié le 14 Juin 2013 | Mis à jour le 09 Mai 2016
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Le guide des plantes qui soignent, Editions Vidal.