Randonnée - Trekking

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Sommaire

3. Conseils pratiques

Le premier conseil concerne les chaussures

Pour faire de la randonnée, il faut de bonnes chaussures, solides et confortables. Il est nécessaire de les adapter progressivement à ses pieds. Il ne faut jamais porter des chaussures neuves, même de qualité, pour une longue randonnée. Les chaussures doivent être choisies en prenant ½ à 1 pointure supplémentaire car les pieds gonflent lors des efforts prolongés. Il est souhaitable de posséder deux paires de bonnes chaussures afin de pouvoir en changer tous les jours et surtout de ne pas être obligé de remettre une paire encore mouillée.

Le sac à dos et son contenu

Le sac à dos doit être léger et ne pas blesser au niveau des armatures. Il permet d'emporter de la nourriture, des boissons, une mini trousse de secours et des vêtements. Il est nécessaire d'emporter de la nourriture et de s'arrêter régulièrement pour se réhydrater. Si la randonnée doit durer plus de 2 heures, il faut manger quelques produits solides (fruits secs, fruits frais, barres énergétiques...).

En été, pensez toujours au soleil et à la chaleur (casquette, lunettes solaires protectrices, vêtements légers et clairs, eau pour s'asperger, crème solaire) et en hiver au froid (gants, bonnet, pull, socquettes en soie sous les chaussettes).

La sécurité

Quelques connaissances de secourisme sont souhaitables ainsi qu'une trousse minimale.

Elle doit comprendre des ciseaux, une pince à épiler, 3 ou 4 mini-doses d'un produit désinfectant, quelques compresses, du sparadrap et une bande type Velpeau ou une bande cohésive (qui ne colle pas mais adhère à elle-même dès le premier tour).

Il est important de ne jamais partir seul (risque de blessure) et de toujours prévenir avant le départ du parcours prévu ou du but de la randonnée.

Une préparation lente et progressive en distance est nécessaire

Si l'on souhaite faire des randonnées de plusieurs heures, 20 à 30 km par jour, voire plus, ne se font pas sans une préparation suffisante. Il en va de même pour le trekking qui doit être préparé par des marches progressives en altitude.

4. Principales pathologies

Les pathologies liées à la randonnée sont rares et généralement peu graves.

La première est liée aux chaussures : ampoules (phlyctènes), frottements, irritations, échauffements, plaies superficielles.

Des tendinites au niveau des membres inférieurs peuvent se rencontrer.

Des entorses de la cheville peuvent survenir (souvent dues à la fatigue), de même que des plaies, des contusions, des fractures lors des chutes.

Il faut se souvenir que les genoux sont très sollicités dans les descentes et qu'ils peuvent devenir douloureux lors des longues randonnées.

Les crampes ne sont pas rares et signent généralement un effort trop important par rapport à l'entraînement habituel.

Les accidents musculaires (élongation, claquage, déchirure) sont rares.

Des malaises peuvent se rencontrer

Hypoglycémie, coup de chaleur en été, déshydratation...

En altitude, essentiellement au-delà de 3 - 4 000 m, le mal des montagnes peut apparaître. Il se traduit par des maux de tête, des nausées, des vomissements, des vertiges, une gêne respiratoire. Il nécessite de stopper immédiatement tout effort et de redescendre rapidement à une altitude inférieure. Il est le signe d'une inadaptation à la raréfaction d'oxygène.

Guide: 

Source :