A quoi sert l'autorité parentale ?
Sommaire

Quand l'autorité verse dans l'autoritarisme…

Pour les parents, le juste exercice de l'autorité n'est pas chose facile. Les uns, rarement, tombent dans un autoritarisme à outrance. En adoptant ce comportement, ils n'exercent en fait pas une autorité saine, mais une forme de pouvoir sur leurs enfants. Ils ne tiennent pas compte d'un cadre défini dans lequel l'enfant peut évoluer, mais ils tendent à marquer à chaque instant leur « autorité » dans la vie quotidienne de leur enfant, sans que nécessairement cette marque de pouvoir ait une signification réelle pour l'enfant.

Quand l'autorité se dilue dans le laxisme ou se noie dans la culpabilité

D'autres parents, la majorité, ont du mal à faire avec l'autorité. Peut-être eux-mêmes ont-ils été victimes d'une trop grande rigidité éducative et craignent de reproduire cette erreur. Mais de fait, par opposition, ils tombent parfois dans un certain laxisme, qui en réalité n'est pas satisfaisant pour l'enfant.Dans d'autres cas, comme pour les couples séparés ou dans les familles où les deux parents travaillent, la culpabilité vis-à-vis des enfants vient « polluer » l'autorité. Le parent n'ose plus affirmer son autorité et tend à « gâter » à l'excès son enfant, comme pour se faire pardonner ses choix de vie. Dans d'autres situations encore, les adultes trouvent plus gratifiants d'adopter des attitudes plus permissives. Mais là encore, si le lien paraît plus gratifiant à court terme, les enfants risquent rapidement de manifester des troubles du comportement témoignant de leur recherche de limites.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :