Quels objets connectés au service de la fertilité ?
Sommaire

Les applications : à chacun la sienne !

À côté des objets connectés, la fertilité est un thème repris dans de nombreuses applications. Elles proposent d’établir un calendrier, d’envoyer une alerte mensuelle et de divulguer des conseils plus ou moins personnalisés. Mais pour cela, vous devez au préalable saisir de nombreuses données, diverses et variées : date de vos dernières règles, consistance de votre glaire cervicale, taille, poids, température quotidienne voire plusieurs fois par jour, positions sexuelles préférées, etc.

Enfin pour les personnes qui ont recours à l’assistance médicale à la procréation (AMP), certains programmes leur sont proposés pour faciliter les démarches : détails des traitements prescrits, calendrier des prises de médicaments, gestion des rendez-vous synchronisés avec le centre AMP, numéros utiles, etc.

Émotifs et émotives, s’abstenir !

Attention, l’ovulation répond aussi à l’état d’esprit dans lequel se trouvent les deux partenaires. Être trop impatient ou trop accro à sa courbe de température peut entraîner des blocages, tant du côté du futur père que de la future mère. C’est ainsi que nombre d’enfants sont conçus alors que le projet vient tout juste d’être abandonné.

Si c’est votre cas, couper la connexion et laisser faire. Suivez néanmoins ces deux conseils :

Consulter après 6 mois de tentatives infructueuses, voire avant si vous avez dépassé les 35 ans.
Messieurs, le problème vient de vous dans un cas sur deux. En effet, les troubles de fertilité viennent de la femme dans un tiers des cas, de l’homme dans un tiers des cas et à la fois de l’homme et de la femme dans le tiers restant. Sachant qu’ils sont plus faciles à détecter chez l’homme, c’est à vous, Monsieur, de faire le premier un test de fertilité. Les plus réticents pourront commencer par un test à domicile, car il existe (depuis peu). Attention, ce type de test n’est qu’indicatif, c’est-à-dire que s’il est positif (nombre insuffisant de spermatozoïdes mobiles), il doit ensuite être confirmé par un test classique nécessitant de se rendre dans un centre ou dans un laboratoire d’analyses médicales (spermogramme). Mais il est aussi et surtout incitateur : il encourage les hommes à consulter pour rechercher un éventuel problème de fertilité de leur côté.

Pour en savoir plus sur e-sante : Premier autotest de fertilité masculine

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Consumer Electronic Show (CES) 2015. Web des Objets, http://webdesobjets.fr . Les numériques.com, http://www.lesnumeriques.com/objet-connecte/ces-2015-bloom-capteur-fertilite-sans-fil-n38149.html.