Quel médicament prendre contre la douleur ?

En cas de douleurs dentaires, de mal de dos ou de maux de tête, on peut s'automédiquer sans risque en achetant librement un médicament antidouleurs. Que faut-il savoir sur ces spécialités pour choisir la bonne sans risquer des effets secondaires ?

Il existe trois molécules antidouleurs

Le paracétamol qui, en plus de ses propriétés antidouleurs, est également un antipyrétique (contre la fièvre).

L'aspirine (ou acide acétylsalicylique) et l'ibuprofène, tous deux des anti-inflammatoires non stéroïdiens, qui sont des antidouleurs mais également des antipyrétiques et des anti-inflammatoires.

Choisir de préférence le paracétamol

C'est le mieux toléré car il présente le moins d'effets secondaires. C'est d'ailleurs le seul qui est autorisé pendant la grossesse (sur conseil de son médecin ou pharmacien).

En deuxième choix, on peut se tourner vers l'ibuprofène puis vers l'aspirine. Ces deux molécules sont contre-indiquées chez les femmes enceintes.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Le guide de l'automédication, éditions Vidal.