Quand votre chat prend de l'âge

Publié le 02 Octobre 2005 à 2h00 par Anne Pensis, vétérinaire
Grâce à l'attention et aux bons soins que vous lui apportez, votre chat peut partager votre quotidien durant de nombreuses années. Néanmoins, au-delà de l'âge de 10 ans, votre petit félin est considéré comme un « senior » et peut développer certaines maladies fréquemment rencontrées à cet âge, telle que l'hyperthyroïdie.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La thyroïde des vieux chats

La thyroïde est une petite glande située au niveau du cou du chat, près de sa trachée. Elle produit des hormones stimulant le métabolisme et agissant également au niveau cardiaque en augmentant la fréquence et la force de contraction du coeur. Une tumeur généralement bénigne de la thyroïde peut survenir chez les chats de plus de 6 ans et provoquer une augmentation de production d'hormones par la glande. Cet excès hormonal se traduit chez votre ami notamment par un appétit augmenté couplé à un amaigrissement, une augmentation de la production d'urine et de la prise de boisson. Votre chat peut également vous sembler plus anxieux ou agressif qu'à l'ordinaire. De surcroît, la stimulation excessive du coeur peut mener à une insuffisance cardiaque.

Diagnostiquer l'hyperthyroïdie

Si votre chat présente des symptômes évoquant une hyperthyroïdie, un bilan sanguin permettra de dépister d'autres maladies éventuelles et de connaître la concentration sanguine en hormones thyroïdiennes. Cependant, il arrive qu'un chat souffrant d'hyperthyroïdie ait un taux sanguin d'hormones thyroïdiennes dans les normes. Dans certaines situations, il est donc nécessaire de procéder à des prises de sang répétées et à des tests sanguins supplémentaires. Suite à son développement anormal, il est également parfois possible de palper la glande thyroïde au niveau du cou du chat. Cette augmentation de taille de la glande peut également être visualisée grâce à une scintigraphie.

Une maladie qui se soigne

Trois options de traitement existent pour lutter contre l'hyperthyroïdie. La première consiste à donner quotidiennement au chat un médicament qui bloque la production des hormones thyroïdiennes. Ce traitement doit souvent être administré à vie et induit parfois des effets secondaires tels qu'une anorexie, des vomissements et de la léthargie. Plusieurs prises de sang de contrôle sont nécessaires afin de vérifier l'état de santé de votre ami et de trouver la dose du médicament qui lui permettra d'avoir un taux hormonal dans les normes. Dans certains cas, il est également nécessaire de donner au chat un médicament permettant de réduire le travail excessif du coeur consécutif à la stimulation exagérée par le surplus d'hormones thyroïdiennes. La deuxième option de traitement consiste en l'injection d'iode radioactif qui va se fixer au niveau de la thyroïde et la détruire. En général, une injection suffit pour guérir définitivement l'animal. Ce traitement radioactif est proposé dans certaines cliniques vétérinaires, où le chat doit être hospitalisé une dizaine de jours. Enfin, il existe un traitement chirurgical consistant à enlever la glande malade. Cette option nécessite cependant une anesthésie générale présentant souvent des risques chez les vieux chats.