Quand un faux Botox peut tuer

On a tendance à l'oublier, mais le Botox est un concentré de toxine botulinique, un poison sécrété par une bactérie responsable d'une maladie grave, le botulisme. Cette toxine paralyse les muscles faciaux, entraînant une diminution des rides d'expression du visage. D'où son utilisation en médecine esthétique. Mais n'arrive-t-il jamais d'accident ?
Publicité

Pas d'accident avec le " vrai " Botox

La réponse est non : il n'arrive jamais d'accident grave avec le Botox, le vrai. On peut observer des paralysies non désirées et transitoires du visage (d'où l'importance de l'expérience du médecin qui procède aux injections), mais pas de cas de botulisme.

Faux médicament : danger !

En revanche, avec du faux Botox, c'est-à-dire avec une toxine botulinique obtenue hors circuit pharmaceutique officiel, les risques sont très grands. Quatre cas de botulismes suspects ont ainsi été diagnostiqués à Atlanta aux États-Unis, avec des symptômes à la fois classiques et dramatiques : paralysie de la face, des yeux, de la déglutition et des difficultés respiratoires par paralysie du diaphragme. Les malades ont pu être hospitalisés en réanimation et bénéficier à la fois d'une assistance respiratoire externe et d'un traitement par une anatoxine botulinique, l'antidote adapté.

Publicité
Publicité

Les intoxications botuliniques sont heureusement très rares et classiquement liées à l'ingestion de conserves familiales mal stérilisées ou de produits industriels accidentellement contaminés. La toxine botulinique est en effet produite par un germe, le clostridium botulinum, qui est capable de se développer dans un contexte anaérobie, comme c'est le cas dans les conserves. Elle est heureusement détruite en temps normal par la chaleur et la cuisson.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 27 Novembre 2006 : 01h00
Source : Chertow DS et al. JAMA 2006;296:2476-2479.