Quand faut-il réaliser un bilan orthoptique ?

© Istock
Un bilan orthoptique peut être prescrit à une personne qui se plaint de fatigue oculaire dont l’un des symptômes est la sensation de voir double. Mieux vaut ne pas tarder pour consulter un orthoptiste.
Publicité

Bilan orthoptique : définition

Le bilan orthoptique est effectué par l’orthoptiste, un professionnel de santé dont la mission consiste à rééduquer la vue de ses patients lorsqu’ils présentent un trouble de la mobilité oculaire. Le bilan orthoptique est prescrit par le généraliste ou l’ophtalmologiste. Il permet de vérifier :

- les possibilités binoculaires comme la convergence et la divergence ;

- les mouvements oculomoteurs et le fonctionnement des muscles concernés ;

Publicité
Publicité

- les axes visuels.

Après cet examen, l’orthoptiste peut identifier les causes du problème et adapter les exercices de rééducation ou de réadaptation au patient. Cette gymnastique des yeux permet de corriger certains troubles de la vue autrement que par un équipement de type lunettes ou lentilles de contact.

Bilan orthoptique : pour qui ?

Toute personne peut être amenée à passer un bilan orthoptique, du nourrisson à la personne âgée. Si un bébé ne réagit pas lorsque ses parents lui tendent un objet, un bilan orthoptique peut être prescrit. Pour l’adulte, l’ophtalmologiste peut orienter son patient chez un orthoptiste lorsqu’il soupçonne une fatigue oculaire dont les symptômes sont extrêmement nombreux et diffèrent d’une personne à l’autre. Il peut s’agir des manifestations suivantes :

- la sensation de voir double ;

- les maux de tête ;

- une vision floue ;

- les yeux rouges ;

- les yeux secs ;

- des clignements peu fréquents ;

- difficulté de la mise au point pour regarder un objet.

Publié par La Rédaction E-Santé le Mercredi 06 Juin 2018 : 13h01
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :