Qu'est-ce que l'état de stress post-traumatique ?
Sommaire

Comment se définit un état de stress post-traumatique ?

L'état de stress post-traumatisque est défini par des conditions très précises (d'après le DSM IV) :

  • On parle de stress post-traumatique si la personne a été confrontée à un ou plusieurs événements qui ont impliqué la mort, la menace de mort, des blessures graves ou une menace à l'intégrité physique de la personne en cause ou de celle d'autres personnes. Cette personne a aussi éprouvé une peur intense, de l'horreur, ou une grande détresse.
  • L'événement traumatique hante la personne, restant présent car il est vécu de manière persistante d'une ou plusieurs manières, et cela parfois pendant toute la vie.
  • Chez une personne victime de l'état de stress post-traumatique, on observe aussi ce que l'on appelle « des signes d'hyperactivité » du système nerveux, signes qui n'existaient pas avant le traumatisme.

Pour que l'on parle d'état de stress post-traumatique, ces signes doivent durer plus d'un mois et être à l'origine d'une détresse significative ou entraîner des troubles sur le plan social, professionnel, familial… Ce dernier point est très important, car après un traumatisme, nous passons tous par un état de stress qui habituellement régresse progressivement, plus ou moins rapidement selon la profondeur du traumatisme.

Ainsi, pour un même accident vécu par un grand nombre de personnes, toutes ne vont pas manifester un état de stress post-traumatique un mois après l'accident. Une grande partie des personnes concernées va digérer le traumatisme. Leurs réactions dans les jours ou les semaines qui suivent peuvent au début correspondre à celui de l'état de stress post-traumatique, mais elles diminuent jusqu'à disparaître.

L'état de stress post-traumatique peut devenir chronique et durer des années voire toute la vie quand on a été très profondément touché par un événement.

Ce qui explique l'état de stress durable après un traumatisme, c'est qu'au lieu de digérer le traumatisme, le psychisme semble se mettre en boucle et le répéter dans des pensées, des angoisses, des cauchemars…

Ainsi, c'est comme si, longtemps après le drame, le sujet se trouvait toujours au moment le pire de ce traumatisme, comme s'il s'agissait du présent. Il ne peut donc cicatriser, sa douleur restant complètement à vif.

Stress post traumatique : comment la présence persistante de l'événement traumatique se manifeste-t-elle ?

Par des souvenirs envahissants de l'événement, souvenirs répétitifs qui se présentent de manière involontaire, par des pensées, des images, des perceptions (il ne s'agit pas de ruminations mais de souvenirs survenant de manière involontaire et intrusive).

On observe aussi des cauchemars pénibles dont la source est l'événement traumatique, ou une impression que le traumatisme va tout à coup se reproduire.

Lorsque la personne est exposée à une situation ou un stimulus qui lui paraît ressembler à la situation du traumatisme, se produit une détresse psychologique intense, qu'il s'agisse d'une situation réelle ou d'une situation émotionnelle interne ou d'un simple élément rappelant le traumatisme initial.

Et lorsqu'une telle détresse survient, elle est accompagnée de signes physiques car il ne s'agit pas seulement d'une anxiété intérieure, mais d'une détresse où le corps aussi réagit.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : DSM IV. Centre hospitalier de soins psychiatriques, Hôpital Laouis-H Lafontaine, http://www.hlhl.qc.ca/hopital/usagers-/-famille/info-sur-la-sante-mentale/etat-de-stress-post-traumatique.html.