Prudence avec les remèdes contre la toux

La phénylpropanolamine, une substance que l'on retrouve fréquemment dans les sirops contre la toux et dans des médicaments anorexigènes (coupes-faim), a été associée à un risque d'accident vasculaire cérébral, mais uniquement chez les femmes.

La phénylpropanolamine est une substance pharmacologique présente dans de nombreux médicaments anorexigènes et surtout dans des sirops pour la toux. Or cette molécule vient d'être associée à un risque d'accident vasculaire cérébral hémorragique (AVC), très souvent dès la première prise. Selon une étude portant sur 702 patients ayant fait un AVC, ceux qui avaient pris des médicaments contenant de la phenylpropanolamine dans les 30 jours précédents, avaient un risque multiplié, par plus de 3 (en comparaison à un groupe contrôle de 1.300 sujets). Ce risque est de 3,13 dès la première prise d'un sirop contre la toux et de 16,58 avec un anorexigène. Etonnement, ce risque ne concerne que les femmes, sans que cela puisse s'expliquer.

Il faut savoir que les premiers signes d'une hémorragie cérébrale se manifestent de façon brutale, avec l'apparition de maux de tête et de vomissements, rapidement accompagnée de signes neurologiques et d'une somnolence. Ainsi, l'apparition de ces symptômes, couplée à la prise d'un sirop contre la toux, représente un signe d'alarme à ne pas négliger.

Les principaux médicaments contenant de la phenylpropanolamine sont: Actifed Jour et Nuit, Denoral, Fervex Rhume, Humex Fournier, Rhinofeb, Rinurel, Rinutan, Rupton Chronules et Triaminic.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Kernan, New England Journal Medical, 2000, sous presse.