Prothèses auditives, fauteuil roulant : des restes à charge trop lourds pour les patients

© Istock

Le Collectif interassociatif sur la santé dénonce des restes à charge importants pour les patients et de nombreux dysfonctionnements dans la prise en charge des dispositifs médicaux : fauteuils roulants, audioprothèses, appareils d’assistance respiratoire, etc.

PUB

Des dispositifs médicaux qui coûtent cher aux patients

En 2013, les Français ont dépensé quelque 13 milliards d’euros en produits et prestations de santé divers. La liste est longue : prothèses auditives, de hanche, fauteuils roulants, appareils respiratoires, pansements spécifiques, semelles orthopédiques, lits médicaux, implants, bandelettes de glycémie, lunettes, lentilles…

Mais selon les nouveaux résultats de l’Observatoire des restes à charge en santé axés sur les dispositifs médicaux, l’Assurance maladie n’en a remboursé que 5,7 milliards, ce qui fait un reste à charge pour les patients ou les complémentaires santé de 7,3 milliards.

PUB
PUB

Des inégalités

Il existe de fortes inégalités selon les produits. Ainsi par exemple, les appareils dédiés au traitement des apnées du sommeil sont pris en charge à 74% par l’Assurance maladie, alors que les audioprothèses ne le sont qu’à hauteur de 9% (pour les plus de 20 ans). Autre exemple : les fauteuils manuels sont bien mieux remboursés que les versions électriques ou les verticalisateurs.

Double peine pour les patients handicapés

Ainsi, en plus de leur handicap, les patients doivent débourser des sommes parfois considérables. Sans complémentaire, une paire de prothèses auditives revient au patient à plus de 2.800 €. Un fauteuil électrique à plus de 1.800 €, voire 6.000 € dans 10% des cas.

Enfin, la pratique des prix est très aléatoire avec des produits pouvant varier du simple au double, voire quadrupler selon les revendeurs.

Le Collectif interassociatif appelle à une meilleure prise en charge et à un lisage des prix, de sorte que les patients n’aient pas à supporter une double peine, financière en plus de leur handicap…

Publié le 20 Novembre 2014 | Mis à jour le 20 Novembre 2014
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Dossier de presse, Le Collectif interassociatif sur la santé, 20 novembre 2014.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés