Progéria : un espoir pour ces enfants-vieillards
Sommaire

Identification du mécanisme moléculaire de la progéria

Plus récemment, des chercheurs d’I-Stem, en collaboration avec l’équipe du Dr Nicolas Lévy à l’origine de l’identification du gène LMNA, ont mis en évidence le mécanisme moléculaire impliqué dans la progéria. Partant du constat que toutes les cellules sont affectées par le vieillissement accéléré, excepté les cellules du système nerveux central, les chercheurs se sont intéressés à la particularité des neurones pouvant leur conférer une protection contre ce vieillissement précoce.

C’est ainsi qu’ils ont trouvé l’implication d’un microARN dénommé miR-9 « naturellement exprimé massivement et uniquement dans les neurones ». Ce microARN empêche l’expression du gène LMNA dans les neurones, leur permettant d’échapper au vieillissement.

Ces découvertes essentielles devraient pouvoir faciliter les recherches, tant sur le dépistage que sur les possibilités de traiter cette maladie. Elles devraient également permettre de mieux comprendre d'autres formes de vieillissement pathologique et pourquoi pas le vieillissement normal.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Communiqué de Lévy Nicolas, Hôpital de la Timone, Marseille, France et de Collins Francis, Nationale Human Genome Research Institute, Maryland, USA, avril 2003.