Prescription : beaucoup de médicaments sur l’ordonnance du senior

© Istock

L’UFC Que Choisir a mené sa propre enquête : le senior est victime d’une sur-prescription de médicaments tandis que 4 prescriptions sur 10 seraient potentiellement dangereuses. Quels types de mesures mettre en place pour inciter le médecin à alléger l’ordonnance ?

PUB

Neuf médicaments en moyenne sur l’ordonnance du senior

Les enquêteurs de Que Choisir ont analysé 347 ordonnances de personnes âgées de plus de 75 ans. Avec un minimum de 5 lignes de prescription par ordonnance, on atteignait un total de 3.000 médicaments.

En moyenne, chaque senior se voit prescrire 9 médicaments différents, et parfois jusqu’à 21 prescriptions par ordonnance.

PUB
PUB

Des prescriptions multiples potentiellement dangereuses

Cette sur-prescription n’est pas sans conséquence : 4 ordonnances sur 10 contiennent un médicament déconseillé aux personnes âgées et seraient donc « potentiellement dangereuses », dénonce l’Association de consommateurs. Or les effets secondaires des médicaments sont souvent plus dangereux chez le senior déjà fragilisé par l’âge.

L’UFC Que Choisir alerte sur les dépenses et les conséquences considérables que représente cette sur-prescription (les dépenses de médicaments ont représenté 33,5 milliards en 2013). Elle propose aux pouvoirs publics d’inscrire la « déprescription » pour les personnes âgées dans « les indicateurs de rémunération à la performance des médicaments »…

Publié le 29 Janvier 2015 | Mis à jour le 30 Janvier 2015
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Que Choisir Santé, numéro 91, février 2015.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés