Poux, lentes : prévenir et traiter

© getty

A chaque rentrée scolaire, les poux font leur réapparition.

Il existe, en pharmacie, de nombreux produits efficaces pour les éliminer, mais il faut aussi appliquer des mesures de prévention pour éviter la réinfestation. Le traitement  contre les poux demande beaucoup de persévérance et de soin.

PUB

Poux : d’une tête à l’autre

La transmission des poux

L’un des pics d’infestation (pédiculose) se situe à l’automne et l’autre en février-mars. Les plus touchés sont les enfants, surtout entre 6 et 8 ans. La promiscuité constitue le principal mode de contamination : école, crèche, garderie, collectivité d’enfants… La transmission des poux se fait par contact direct, même bref, ou indirect : échange d’objets personnels tels que les bonnets ou les écharpes.

PUB
PUB

Le pou est très mobile

Il se déplace grâce à ses trois paires de pattes dont les extrémités sont munies de griffes puissantes qui s’accrochent au cheveu. Le pou ne peut ni voler ni sauter.

Débusquer les poux

Certains signes caractéristiques peuvent vous alerter.

Démangeaisons

Le pou se nourrit de sang humain deux à trois fois par jour en piquant le cuir chevelu. Ces piqûres provoquent des démangeaisons, surtout derrière les oreilles, la nuque et sur le dessus de la tête. Elles peuvent se compliquer de lésions provoquées par le grattage et d’une éventuelle surinfection bactérienne.

Présence de lentes

La pédiculose est confirmée par la détection de poux, lesquels sont très mobiles, difficiles à voir, ou de lentes vivantes. Les lentes ovoïdes, plates, gris blanchâtre sont solidement attachées au cheveu, ce qui évite toute confusion avec les pellicules, qui s’éliminent au brossage. Le seul moyen de les faire disparaître est de passer le peigne fin sur les cheveux mouillés.

Publié le 13 Septembre 2013 | Mis à jour le 13 Septembre 2013
Auteur(s) : Christine Fallet
Source : Poux et lentes : prévention et élimination, article du magazine Bien-Être & Santé n°304, Septembre 2013
PUB