Pourquoi participer au dépistage du cancer colorectal ?

Publié le 25 Mars 2008 à 1h00 par Rédaction E-sante.fr
C'est un cancer fréquent et souvent mortel. Le test de dépistage du cancer colorectal existe, il est très simple à réaliser et peu coûteux. Et surtout, un dépistageprécoce augmente fortement les chances de guérison… Le dépistage organisé est sur le point d'être généralisé dans toute la France, n'oubliez pas d'y participer !
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Le dépistage organisé du cancer colorectal est efficace

Le dépistage organisé du cancer colorectal a été initié en 2002 dans 22 départements et sera étendu à toute la France dans le courant de cette année 2008. En effet, l'efficacité de ce programme national est d'ores et déjà soulignée : le taux de personnes participant au dépistage dans les départements pilotes est passé de 25% en 2005 à 38% en 2008 (enquête Roche-EDIFICE 2). Actuellement, ce taux de participation au dépistage est de 54% dans les départements pilotes, de 31% dans les départements où la mise en place du dépistage organisé est récente et de 30% dans ceux où le dépistage n'est pas encore initié de façon active.

Le cancer colorectal est très fréquent et mortel

Chaque année, 37.000 nouveaux cas de cancer colorectal sont enregistrés. C'est le 3e cancer le plus fréquent après le cancer du sein et de la prostate. Avec 17.000 morts par an, soit 4 fois plus que le nombre de tués par accidents de la route, le cancer colorectal représente la 2e cause de mortalité par cancer en France.

Le test de dépistage du cancer colorectal est extrêmement simple

Il repose sur le test Hémoccult II, lequel détecte la présence de sang dans les selles. En cas de test positif, une coloscopie est proposée afin de déterminer si un cancer colorectal est à l'origine du saignement. Et plus celui-ci sera dépisté précocement, plus les chances de guérison sont élevées. Ce test se réalise à domicile et il suffit ensuite d'envoyer l'échantillon au laboratoire dont l'adresse est indiquée. Il est prescrit par tout médecin généraliste ou proposé dans le cadre du dépistage organisé.

La généralisation du dépistage du cancer colorectal

Les 16 millions de Français âgés de 50 à 74 ans sont invités à effectuer gratuitement un test Hémoccult II tous les deux ans. Quels sont les freins au dépistage ? Selon l'enquête EDIFICE 2 menée par les laboratoires Roche, les raisons évoquées par les Français d'une part et par les médecins d'autre part diffèrent. Les Français qui ne participent pas au dépistage déclarent ne pas se sentir concernés, tandis que selon les médecins, il s'agit de la peur des résultats...A lire également sur e-sante Comment dépister à temps un cancer colorectal ?

Source : La lettre de la Fédération hospitalière de France, n°1, février 2008 ; Etude Roche-Edifice 2, mars 2008.