Pourquoi faire la bise à votre patron n’est pas une bonne idée !

© Istock

La bise aurait un effet néfaste dans les relations au travail, selon des chercheurs américains. Les employés qui la pratiquent sont souvent victimes d'une fatigue mentale.   

PUB

Faire la bise à son patron ? Une mauvaise idée, selon des chercheurs de l'université de l'Oregon (Etats-Unis). Publiée dans le Journal of Applied Psychology, leur étude met en évidence les inconvénients d'un tel comportement.

L'expérience a porté sur 75 cadres intermédiaires d'une société de logiciels, cotée en bourse. Durant deux semaines, ils ont renseigné quotidiennement leurs relations au travail. Les scientifiques ont comparé les effets de deux comportements :

PUB
PUB
  • la flatterie; se plier aux souhaits de son supérieur, voire l'embrasser.
  • l'auto-promotion; se vanter de ses performances au travail et de ses liens avec des personnes dites "importantes". 

D'abord, les résultats ont montré que la pratique de la flatterie variait considérablement d'un jour à l'autre. Ensuite, les employés qui adoptaient ce comportement étaient plus susceptibles d'être épuisés à la fin d'une journée de travail.

Des avantages sur le long terme

"Embrasser avec succès exige l'apparence de la sincérité, qui exige la maitrise de soi", explique Anthony Klotz, qui a mené l'étude. La maitrise de soi-même est une pratique particulièrement énergivore.L'épuisement des employés s'est traduit par des incivilités, des absences aux réunions de travail ou encore le surf sur internet plutôt que l'accomplissement de leurs tâches.

"Il est également important de noter que les effets destructeurs de la flatterie sont immédiats, tandis que les avantages que la flatterie procure tendent à se construire sur le long terme", a déclaré Lawrence Houston III, un autre scientifique engagé dans l'étude. 

L'auto-promotion n'a, en revanche, pas montré de tels effets négatifs sur les employés.

Aux salariés qui souffriraient de la flatterie au travail, Houston III conseille de se promener ou de faire une pause pour manger. "C'est généralement mieux que de permettre à l'épuisement de se manifester par d'autres moyens, comme sauter une réunion ou être impoli envers un collègue" conclut-il.

Publié le 26 Juillet 2018
Auteur(s) : Aline Garcin, journaliste santé
Source : Good actors but bad apples: Deviant consequences of daily impression management at work, Klotz, A.
Voir + de sources
C., He, W., Yam, K. C., Bolino, M. C., Wei, W., & Houston III., Journal of Applied Psychology, 2018
Kissing up to the boss can increase employees' bad behavior in the workplace, study shows, Eurekalert, 25 juillet 2018
PUB
PUB

Contenus sponsorisés