Points rouges sur la peau : reconnaître une photosensibilisation

Publié le 02 Novembre 2018 par La Rédaction E-Santé
Certains points rouges sur la peau peuvent avoir pour origine une photosensibilisation. Mais comment distinguer une photosensibilisation d’une allergie ? Quelles sont les caractéristiques de cette forme d’urticaire liée au soleil ?
PUB
© Istock

Photosensibilisation : définition

On parle de photosensibilisation lorsqu’une substance (ou des molécules qui entrent dans sa composition) dite photosensibilisante réagit au soleil (aux UVA notamment). Elle entraîne une réaction cutanée, généralement sous forme de boutons ou de points rouges. La substance ne provoque cette réaction qu’en présence de soleil et c’est pourquoi la photosensibilisation est surtout gênante au printemps et en été. Les zones concernées sont naturellement celles qui sont exposées au soleil, à savoir le visage, le décolleté, la nuque, les mains, voire les avant-bras. Néanmoins, toutes les parties du corps sont susceptibles d’être concernées en cas d’exposition solaire complète, comme à la plage par exemple. La photosensibilisation n’est pas toujours évidente à identifier car elle s‘apparente à un gros coup de soleil particulièrement douloureux. 

PUB

Points rouges sur la peau dus à la photosensibilisation

Les points rouges ou petits boutons (ou rash) qui font leur apparition sur la peau en cas de photosensibilisation ont pour première caractéristique d’apparaître sur les zones exposées au soleil et plus particulièrement sur les parties du corps où la substance photosensibilisante a été appliquée. Ainsi, si le produit n’a été appliqué que sur le genou (une crème anti-inflammatoire par exemple), seul le genou réagira en cas d’exposition solaire. Il ne s’agit pas d’une allergie à proprement parler, mais les réactions cutanées s’y apparentent avec l’apparition d’une importante inflammation de la peau, caractérisée par une rougeur et des points rouges évoquant une urticaire. L’identification est plus complexe en cas de photosensibilisation interne, c’est-à-dire si le produit photosensibilisant est pris par voie orale. Il peut s’agir par exemple d’un anti-inflammatoire, d’un antibiotique (les quinolones et les tétracyclines surtout), d’un anticancéreux, d’un antidiabétique, d’un neuroleptique ou paradoxalement d’un antihistaminique (médicaments utilisés pour combattre les allergies). Dans ce cas-là, les points rouges pourront apparaître sur toutes les zones du corps exposées au soleil. 

PUB

Points rouges sur la peau dus à une allergie

Les points rouges sur la peau dus à une allergie sont un peu différents de ceux survenus en cas de photosensibilisation. En effet, les réactions photoallergiques ne concernent que des personnes ayant été préalablement sensibilisées à un allergène et il s’agit le plus souvent d’un eczéma au soleil. En tant qu’allergie, la moindre exposition au soleil suffit à faire surgir les points rouges et l’inflammation (voire l’œdème) caractéristiques d’une l’allergie. A la différence d’une photosensibilisation, la réaction allergique concerne la zone exposée au soleil mais elle peut rapidement s’étendre aux régions voisines, même si elles étaient protégées.

La rédaction vous recommande sur Amazon :