Poêle, cheminée : quand se chauffer au bois est dangereux pour la santé

Se chauffer au bois, c’est de plus en plus à la mode. Beaucoup en profitent, que ce soit parce que le bois est une ressource renouvelable, ou simplement pour diminuer les frais en cette période de hausse des coûts de l’énergie…

Mais attention, ces chauffages ne sont pas sans inconvénients, voire sans dangers.

PUB

Chauffage au bois : mauvais pour les poumons…

Se chauffer au bois est mauvais pour l’appareil respiratoire.

On a notamment observé que les cellules qui tapissent l’intérieur des poumons et de la trachée sont altérés chez les personnes exposées en permanence à la fumée du bois de chauffage. Par ailleurs, la probabilité de souffrir d’allergie au pollen, de rhinite allergique et d’asthme augmente aussi chez les adolescents dont la maison est chauffée au bois.

Attention cependant, les résultats varient d'un appareil de chauffage à l'autre.

PUB
PUB

Un feu ouvert sous une cheminée mal ramonée, dans une maison que l’on n’aère pas suffisamment, va faire des dégâts.

Un poêle à bois fermé, bien entretenu, dans lequel on brûle des pellets qui ont été conservés dans les règles de l’art, ne devrait pas mettre votre santé en danger.

Pensez tout de même à aérer très régulièrement !

L’intoxication au monoxyde de carbone est possible aussi avec un poêle à bois

Les intoxications au monoxyde de carbone continuent à faire des victimes chaque année.

Dans le domaine, les poêles à bois ne sont pas les plus grands coupables, mais on dénombre tout de même plus d'une dizaine de victimes par an.

Les précautions sont les mêmes que pour les problèmes respiratoires : assurez-vous que votre poêle est en bon état et faites-le entretenir chaque année.

Et au moindre signe d’alerte d’intoxication (nausées, maux de tête, étourdissement), sortez de la pièce et aérez.

Signalons aussi ici le risque de brûlure.

Il est plus présent pour les feux ouverts que pour les poêles, mais bien réel de toute façon puisque vous brûlez quelque chose à l’intérieur de votre maison. Attention, surtout, aux tout-petits qui sont souvent attirés par les flammes !

Publié le 04 Novembre 2013 | Mis à jour le 01 Septembre 2016
Auteur(s) : Marion Garteiser, journaliste santé
Source : http://etat.
Voir + de sources
environnement.wallonie.be
La rédaction vous recommande sur Amazon :