Planche à voile
Sommaire

3. Conseils pratiques

La planche à voile se pratique en un milieu qui n'est pas naturel pour l'homme et qui, par conséquent, nécessite un respect strict des consignes de sécurité.

Le véliplanchiste doit toujours :

  • vérifier son matériel,
  • avoir de bonnes chaussures, bien adaptées, anti-dérapantes et confortables,
  • porter une combinaison si le temps le nécessite (il faut se méfier du vent et de l'humidité qui entraînent une sensation de fraîcheur voire de froid même en plein été),
  • porter une casquette et des lunettes (attachées avec un cordon) si le soleil est présent (importance de la réverbération sur l'eau),
  • porter un gilet de sauvetage si l'on débute ou si la surface de l'eau est agitée,
  • prendre des cours à ses débuts car l'équilibre n'est pas évident à trouver et réduire ainsi le côté fastidieux de l'apprentissage,
  • savoir suffisamment bien nager, garder son sang-froid si on se retrouve sous la voile ou si on se cogne au mât lorsqu'il tombe,
  • connaître les courants, la météorologie et ne pas s'aventurer en cas de conditions difficiles,
  • toujours prévenir de ses sorties et si possible ne pas partir seul,
  • ne pas sortir trop longtemps pour éviter l'hypoglycémie (fringale),
  • emporter à boire (il existe des ceintures type "banane" munies de poche et d'un petit tuyau permettant de boire),
  • ne pas s'aventurer loin des côtes si l'on n'a pas une bonne technique,
  • ne pas abandonner sa planche si l'on est perdu au large et s'épuiser à nager.

    Il faut au contraire rester sur sa planche qui servira de bouée flottante et sera plus facile à repérer pour les secours qu'un homme à la mer.

4. Principales pathologies

Les principales pathologies concernent :

  • la fatigue musculaire, essentiellement chez les débutants : crampes, courbatures, contractures, douleurs musculaires,
  • les problèmes de dos : liés à une mauvaise position et/ou à une mauvaise technique,
  • les contusions (multiples lors des chutes) : épaule, coude, main, doigt, hanche, cuisse, genou, mollet, cheville, pied, orteil,
  • les petites plaies superficielles : main, doigt, visage, genou, pied,
  • les fractures relativement rares : côte, doigt,
  • les coups de soleil et les insolations.
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :