Plan National Nutrition Santé : vaincre la " malbouffe " et l'obésité
Sommaire

Manger de tout selon son appétit...

Certains reprochent au PNNS de brouiller encore plus les idées des Français pris entre les sirènes publicitaires de l'industrie alimentaire et les conseils nutritionnels qui, il faut bien l'avouer, furent assez contradictoires dans le passé. On ne peut que se féliciter qu'un certain ordre ait été établi dans la communication nutritionnelle depuis la création de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) et de la mise en orbite de ce Plan National Nutrition Santé. Ces recommandations sont empreintes de bon sens : aucun aliment n'est interdit, des indications sont données pour mieux les consommer. Il s'agit avant tout - et c'est ce que nombre de nutritionnistes et de diététiciens affirment depuis des années - de manger de tout en fonction de son appétit et pas au-delà.

... et se bouger

La sédentarité qui a peu à peu envahi notre société est aussi responsable du désordre nutritionnel dans lequel nous vivons. D'où une recommandation particulière du PNNS, fort simple : celle de marcher au moins 30 minutes, plutôt de façon rapide. Ce qui n'a rien de vraiment difficile : il suffit de garer sa voiture un peu plus loin et de se dépêcher pour ne pas être en retard ! Quant aux enfants, pourquoi, dès qu'ils sont en âge de le faire, n'iraient-ils pas à l'école à pied ? De plus en plus de communes ont eu la bonne idée d'instaurer le Pedibus, ramassage scolaire à pied, avant que le baril de pétrole n'atteigne les sommets actuels ! Consommer moins de produits industriels, plus de légumes, de fruits, de pain et de céréales, moins se servir de sa voiture au profit de la marche (ou du vélo), cette nouvelle attitude de vie a non seulement l'avantage d'être bénéfique pour la santé mais aussi d'être plus écologique et économique. Tout sur le PNNS : www.mangerbouger.fr

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :