Piqûre de moustique qui gonfle : reconnaître une allergie

© Istock
L’été est la saison propice aux piqûres d’insectes en tout genre. Les piqûres de moustiques, en cas d’allergie, sont à l’origine d’une réaction inflammatoire qui entraîne un gonflement parfois très important. Il faut à tout prix éviter la surinfection.
Publicité

Piqûres de moustiques et gonflement important : un cas d'urgence

Les piqûres de moustiques peuvent être spectaculaires sur un terrain allergique. Il est recommandé de consulter un médecin sans attendre si l’on constate chez la personne piquée les manifestations suivantes :

– gonflement important de la zone inflammatoire ;

– démangeaisons violentes ;

– respiration difficile ;

Publicité
Publicité

– œdème de Quincke (au niveau de la gorge) ;

– urticaire ;

– nausées ;

– rougeurs diffuses sur le corps.

Le choc anaphylactique est reconnaissable à ces symptômes. Il s’agit d’une allergie majeure qui nécessite l’intervention des secours et une hospitalisation d’urgence.

Allergie aux piqûres d’insectes : évitez la surinfection

Les piqûres d’insectes peuvent entraîner des démangeaisons très importantes au niveau de la zone piquée. Mieux vaut ne pas se gratter pour limiter les risques de surinfection. Il est recommandé de se rendre chez un médecin pour obtenir une prescription d’antihistaminiques. Ce traitement réduit, voire élimine les effets du venin et calme les démangeaisons.

Prévenir les piqûres de moustiques est possible avec des produits répulsifs aux huiles essentielles. Demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin, notamment si vous prévoyez dormir à la belle étoile ou passer des vacances à proximité d'un point d'eau.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Lundi 30 Juillet 2018 : 15h00
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :