Piqûre de moustique : 5 techniques naturelles pour s’en protéger

Publié le 08 Juin 2018 par Audrey Vaugrente, journaliste santé
Validé par : Philippe Liebermann, Pharmacien
Elles grattent, elles rendent la vie infernale. Pour éviter de se faire piquer, plusieurs techniques naturelles existent. Huiles essentielles, plantes… on vous dit comment vous en sortir.
PUB
© Adobe Stock

Difficile d'y échapper. Même les pays les plus froids sont colonisés par des moustiques. Et ceux-ci se montrent particulièrement voraces quand il s'agit de se nourrir de notre sang. En France, tous les étés, le calvaire recommence.

Si les répulsifs chimiques sont, de loin, les méthodes les plus efficaces pour éviter de se faire piquer, ils ne sont pas sans risque. Enfants et femmes enceintes ne peuvent pas toujours les utiliser. Pour les autres, le nombre de pulvérisations est parfois limité.

PUB

Alors existe-t-il des alternatives naturelles ? Si oui, comment les utiliser ? On vous explique, avec les conseils de Philippe Liebermann, pharmacien et membre de l'Académie nationale de pharmacie.

PUB

La citronnelle : l'arme la plus efficace

L'arme phare contre les moustiques, c'est sans doute la citronnelle (Cymbopogon citratus). Surnommée verveine des Indes, ou lemongrass, cette herbe est très prisée des adeptes des médecines douces… et surtout des vacanciers. Il faut dire que son odeur a tendance à repousser les moustiques.

"Tout le problème, c'est de proposer une odeur que l'insecte va détecter et qui va le maintenir à l'écart, résume Philippe Liebermann. La citronnelle fonctionne relativement bien car elle a une action répulsive vis-à-vis du moustique."

En pharmacie, en supermarché et dans tout autre commerce, la plante est présentée sous de nombreuses formes : sachets parfumés, spirales à brûler, torches, bougies… Vous pouvez même choisir de la faire pousser sur votre balcon ou dans votre jardin.

"Elle ne sera pas miraculeuse, surtout si vous la maintenez au-dessus de la table", prévient toutefois le pharmacien. En effet, les moustiques sont avant tout attirés par les odeurs fortes, comme celles des pieds. Mieux vaut donc protéger les membres inférieurs, quitte à les enfumer un peu.