Pilule contraceptive : les principaux effets secondaires

© Istock
La pilule œstroprogestative, ou pilule combinée, est un moyen de contraception hormonale largement prescrit aujourd’hui. Comme tous les médicaments, la pilule n’est pas dépourvue d’éventuels effets secondaires qui varient selon chaque femme.
Publicité

Les effets secondaires mineurs de la pilule

Même si elle est généralement bien tolérée, la pilule œstroprogestative peut présenter des effets secondaires bénins qui apparaissent en début de traitement et qui ont tendance à s’atténuer avec le temps. Des saignements anormaux peuvent survenir, ils sont appelés spottings et sont provoqués par l’action hormonale de la progestérone qui fragilise la muqueuse utérine. Maux de tête et sensibilité au niveau des seins sont aussi des effets secondaires assez fréquents. Certaines femmes se voient même sujettes à une prise de poids qui peut être relativement importante, notamment chez celles qui y sont prédisposées. L’ensemble de ces effets secondaires sont réversibles avec l’arrêt du traitement.

Publicité
Publicité

Des effets secondaires plus graves

La pilule contraceptive peut aussi provoquer certains troubles rares qui peuvent cependant être d’une particulière gravité. C’est le cas par exemple du risque accru de thrombose veineuse et d’accident vasculaire cérébral, qui restent très rares heureusement, mais qui sont aggravés par certains facteurs comme le tabagisme et l’hypertension artérielle. En effet, la pilule œstroprogestative augmente la circulation sanguine et donc la formation de caillots sanguins. Ce moyen de contraception est également associé à un nombre croissant de cancers du sein et du col de l’utérus. Enfin, on lui reconnaît un impact sur le taux de cholestérol.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Vendredi 18 Mai 2018 : 14h01