Les petits sportifs réussissent mieux à l’école

Une étude britannique démontre qu’à l’entrée au collège, les plus sportifs sont aussi ceux qui obtiennent les meilleurs résultats scolaires.

Autrement dit, l’activité physique stimule aussi le cerveau…

Les chercheurs obtiennent même de petites différences entre les filles et les garçons selon les matières…

Publicité

Plus les enfants sont actifs, plus leurs résultats scolaires sont bons

Au cours de cette étude, 5.000 enfants ont été suivis. La fréquence et l’intensité des activités physiques pratiquées par chacun des élèves étaient connues, tout comme les résultats scolaires obtenus à l’âge de 11, 13 et 15-16 ans dans les matières suivantes : sciences, mathématiques et anglais.

Résultat, le niveau moyen d’activité physique était de 29 minutes pour les garçons et de 18 minutes pour les filles, soit bien en-dessous des 60 minutes quotidiennes recommandées. Quant aux résultats scolaires, ils étaient nettement plus élevés dans chacune des trois matières considérées chez les enfants de 11 à 13 ans les plus sportifs.

Publicité
Publicité

Chez les ados de 15-16 ans, les notes aux examens sont aussi meilleures chez ceux qui pratiquent le plus de sport avec une relation linéaire, c’est-à-dire que plus la pratique d’activité physique est intense, plus les résultats sont bons. On constate même que chaque 17 minutes d’activité physique de plus pour les garçons et 12 minutes pour les filles se traduisent par une hausse des résultats scolaires.

Le sport est encore plus efficace chez les filles pour booster leurs résultats en sciences

Étonnamment, les effets du sport sur les résultats scolaires sont encore plus marqués chez les filles que chez les garçons et particulièrement en ce qui concerne leurs résultats en sciences…

Faut-il donner plus de place au sport dans les programmes scolaires et/ou encourager une plus large pratique sportive extrascolaire ? Dans tous les cas, toute forme d’activité physique et sportive doit être promue auprès des enfants et des adolescents.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 24 Octobre 2013 : 14h22
Mis à jour le Jeudi 24 Octobre 2013 : 15h58
Source : Booth J.N. et al., Br. J. Sports Med., doi:10.1136/bjsports-2013-092334, http://bjsm.bmj.com/content/early/2013/10/04/bjsports-2013-092334.
PUB
PUB