Pesticides : quels sont les vrais risques pour notre santé ?
Sommaire

De gros risques pour les femmes enceintes et les enfants

L'analyse de l'Inserm sur les pesticides met en avant l'augmentation significative du risque de fausses-couches et de malformations congénitales lors d’une exposition professionnelle maternelle aux pesticides.

Autres risques :

  • Une atteinte de la motricité fine, de l’acuité visuelle, de la mémoire récente lors du développement de l’enfant.
  • Le risque de leucémie et de tumeurs cérébrales a aussi été mis en évidence.
  • Plusieurs études montrent, par ailleurs, une diminution du poids de naissance et une augmentation du risque de malformations cardiaques et du tube neural chez les enfants des femmes vivant au voisinage d’une zone agricole ou liée aux usages domestiques.
  • Enfin, les pesticides sont reconnus comme étant des perturbateurs endocriniens.

"Le lien entre certains pesticides (qui ne sont plus utilisés) et des atteintes de la fertilité masculine a été établi mais de nombreuses incertitudes subsistent en ce qui concerne les pesticides actuellement employés. Par ailleurs, le lien entre pesticides et infertilité chez la femme mériterait d’être mieux étudié ", indique Xavier Coumoul.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Pesticide, Agriculture, Sante
Source :
* Pesticides : Effets sur la santé, Une expertise collective de l’Inserm, juin 2013. La Direction Générale de la Santé (DGS) a sollicité les experts de l'Inserm pour effectuer cette analyse - bilan de la littérature scientifique- permettant de fournir des arguments sur les risques sanitaires associés à l’exposition professionnelle aux pesticides.
** Le lymphome non hodgkinien est un type de cancer du système lymphatique, une composante importante du système immunitaire.
** Le myélome multiple est caractérisé par la multiplication dans la moelle osseuse d’un plasmocyte anormal. Le rôle des plasmocytes étant de produire les anticorps dont l’organisme a besoin pour se défendre contre les infections.
Sources : Inserm et ANSES