Parlez-vous le langage jeune ?

© Istock

Votre fille ou votre fils ado ou post ado (soit jusque vers 30/35 ans pour ce dernier) rentre d'une soirée en vous disant : "Wesh, je suis saucé(e), je me suis bien enjaillé(e), c'était dar, frais", traduisez par "Bonjour, je suis excité(e), je me suis beaucoup amusé(e), c'était bien.

Ces deux termes "dar et "frais" signifient "bien". Pour vous, c'est souvent "top" mais sachez que cette expression date du siècle dernier et ne fait pas partie du langage jeune.

En revanche, si elle (il) enchaîne en vous disant qu'elle (il) "a la dalle", vous comprendrez facilement qu'elle (il) a faim.

En effet, cette expression "avoir la dalle" remonte aux années 60 et vient de l'écrivain de polars Auguste Le Breton (l'auteur du livre "Du rififi chez les hommes" dont fut tiré le film maintenant culte).

Quant au mot "dalle", au 14e siècle, il signifiait une rigole ou une gouttière ou une auge. Et c'est a partir de là qu'au 15e siècle et en argot, il a désigné le gosier, la rigole par où passaient boissons et aliments, d'où l'expression se rincer la dalle.

Certaines rares sources du langage jeune sont donc lointaines !

Pour découvrir d'autres termes, lisez là et là.

Paule

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :
La rédaction vous recommande sur Amazon :