Ostéoporose : on peut l'éviter !

L'arrivée de la ménopause expose les femmes à un risque accru d'ostéoporose. Mais cette maladie n'est pas inéluctable. Sans parler des traitements préventifs très performants dont on dispose aujourd'hui, il existe quelques règles simples d'hygiène de vie à connaître.

Y penser avant

Se construire un bon squelette jusqu'à la fin de l'adolescence, puis l'entretenir à l'âge adulte grâce à des apports suffisants en calcium et à une pratique sportive régulière est essentiel. Mais il faut également savoir que les hormones estrogènes qui protègent de l'ostéoporose ne s'arrêtent pas brutalement au moment précis de la ménopause. Le taux hormonal diminue progressivement durant environ 5 ou 6 ans avant la ménopause (arrêt des règles). Ce qui signifie que pendant cette période, la protection osseuse diminue elle aussi progressivement. On peut compenser ce phénomène en veillant à des apports alimentaires adéquats.

Attention au sous poids

Le surpoids n'est pas bénéfique pour la santé. Mais en matière d'ostéoporose, l'obésité représente plutôt un facteur protecteur et le sous poids un facteur de risque. Attention donc à ne pas descendre en dessous d'un indice de masse corporelle (IMC) de 19. L'IMC se calcule en divisant son poids (kg) deux fois par sa taille (m).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Centre de recherche et d'informations nutritionnelles (Cerin), Nutrinews n°177, mai 2007.